biaoti.jpg (14183 bytes)


Le guide est rédigé à l'intention des francophones du monde en général et de ceux résidant à Beijing en particulier. Il leur permet de mieux connaître cette ville trois fois millenaire, et donne des informations et facilités pour le voyage touristique, le déplacement, le choix d'hôtels, la restauration, les loisirs, les achats, etc.

Beijing (Pékin) fait peau neuve, depuis l'an 1949, date de la fondation de la Chine nouvelle. Notamment à partir de 1978, année où le pays a décidé de cesser de se replier sur soir même pour s'ouvrier sur extérieur et  pratiquer la réforme, ses changements sont si immenses que la ville est méconnaissable à ceux qui y ont véçu avant 1949. Et même, des Pékinois de souche s'égarent souvent en se rendant à autres arrondissements.

BJMAP.jpg (24535 bytes)

La découverte en 1929 à Zhou Koudian du fragment d'un crane de sinanthrope, alias "Homme de Pékin"(vivant avant 500 000 ans environ), prouve que la région était occupée dès l'époque fort reculée.

Cependant, la prospérité de Beijing prît forme en 1261, quand le Kubilay khan, empereur mongol, décida d'y installer sa capitale. La ville prît alors le nom de "Da Du" (la grande capitale).

En 1403, l'empéreur Yong Le des Ming, fils de Zhu Yuan zhang, fossoyeur de la dynastie des Yuan, a décidé de transférer la capitale de Nanjing à Beijing.

Sous les Qing, Beijing restait la capitale jusqu'à la Révolution de 1911, qui mit fin à la dernière dynastie féodale en Chine. En 1949, la ville redevînt capitale sous la République populaire de Chine.

Beijing est également un centre touristique avec sa profusion de vestiges culturels et de monuments historiques qui l'ont rendue célèbre : le Palais impérial, le plus grand ensemble architectuel du monde, la Grande Muraille, la seule construction humaine visible de la Lune selon l'expression de Marco Polo, le labyrinthe de hutong, les pittoresques ruelles qui sillonnent le centre-ville, etc

Malgré les gratte-ciels qui poussent comme des champignons dans la ville, le charme de Beijing demeure intact : les artisans de la modernisation savent bien combiner harmonieusement les vertus de ses traditions millénaires et les avantages du modernisme. A n'en pas douter, cette ville aussi ancienne que moderne constitue un pôle d'attraction.

Le guide embrasse les sujets suivants :

Histoire
Tourisme
Gastronomie et restauration
Spectacle
Hôtellerie
Achats et magasins
Transports 
Edition et librairies
Téléphones usuels

<<<<<


Copyright © 2000   Le Quotidien du Peuple en ligne  Tous droits réservés. horse.gif (4187 bytes)