Notre Site  Aide  Plan du Site  Archives 
  CHINE
  ECONOMIE
  HORIZON
  MONDE
  SCI-EDU
  SPORTS
  VIE SOCIALE
  ARTICLES
  PHOTOS

  COURRIER
  VOIX DE
      LECTEURS

  APERÇU
  REGIONS
     ADMINISTRATIVES

  ETHNIES
  INSTITUTIONS
  PORTRAITS
  BEIJING
  TIBET
  NOTRE SITE
  PLAN DU SITE
  AIDE
  EMPLOI
Mise à jour 10:19(GMT+8), 17/02/2004
SPORTS  

Lancement de l'année européenne de l'éducation par le sport


Le ministre des Sports Jean-François Lamour à l'Institut national du sport et de l'éducation physique de Paris
L'année européenne de l'éducation par le sport, dont le slogan est "bouge ton corps, muscle ta tête", a été lancée en France lundi matin par le ministre des Sports Jean-François Lamour.

C'est à l'Institut national du sport et de l'éducation physique de Paris (INSEP), lieu symbole "où les sportifs de haut niveau s'entraînent tout en préparant leur insertion professionnelle", comme l'a souligné le ministre, que l'événement a été lancé, en présence de Viviane Reding, Commissaire européenne à l'Education et à la Culture à l'origine du projet, et de Henri Sérandour, président du Comité national olympique et sportif français (CNOSF).

Pour le ministre, cette année doit permettre de multiplier les "projets associatifs à fortes potentialités éducatives et sociales".

Le programme européen compte 200 projets dans 28 pays pour un budget de 11,5 millions d'euros, ce qui représente des subventions de 20.000 à 150.000 euros par projet selon leur caractère communautaire, national ou régional.

En France, six projets ont été retenus, conçus par l'association "Fais nous rêver", le CROS de Haute-Normandie, la Fédération française de canoë-kayak, les Fédérations françaises de rugby et d'athlétisme et l'association Arc-en-ciel.

Un comité de pilotage qui inclut ministère des Sports, ministère de l'Education et CNOSF, suit ces projets.

Viviane Reding a rappelé que cette manifestation pourrait aider à faire inclure une référence au sport dans le futur Traité européen.

Elle compte mettre en avant "l'esprit d'équipe (...) meilleur antidote à l'individualisation de nos sociétés". Mais aussi souligner "le rôle du sport dans l'intégration des groupes défavorisés".

Et la Commissaire européenne de citer l'un des projets qui se réalise en Irlande où il est tenté de "réintéresser" les jeunes aux études "via -par exemple- l'étude de la géographie au travers des équipes nationales".

"Je ne désespère pas de voir dans le futur Traité constitutionnel de l'UE une référence au sport, et je suis persuadée que ce type d'actions peut nous aider", a-t-elle dit.

Le président du CNOSF Henri Sérandour a proposé de son côté la création d'un Office européen de la jeunesse, calqué sur le modèle de l'Office franco-allemand (OFAJ) pour augmenter les échanges et "conforter la reconnaissance du sport comme phénomène éducatif".

Deux tables rondes ont réuni des éducateurs, des sportifs et des entraîneurs sur les thèmes: "Valeurs positives du sport" et "Comment favoriser l'éclosion de projets".

(Yahoo)




Sous Cette Rubrique
 

L'année européenne de l'éducation par le sport, dont le slogan est "bouge ton corps, muscle ta tête", a été lancée en France lundi matin par le ministre des Sports Jean-François Lamour.

Recherche avancée


 


Copyright © 2000-2003   Le Quotidien du Peuple en ligne  Tous droits réservés.