Notre Site  Aide  Plan du Site  Archives 
  CHINE
  ECONOMIE
  HORIZON
  MONDE
  SCI-EDU
  SPORTS
  VIE SOCIALE
  ARTICLES
  PHOTOS

  COURRIER
  VOIX DE
      LECTEURS

  APERÇU
  REGIONS
     ADMINISTRATIVES

  ETHNIES
  INSTITUTIONS
  PORTRAITS
  BEIJING
  TIBET
  NOTRE SITE
  PLAN DU SITE
  AIDE
  EMPLOI
Mise à jour 09:15(GMT+8), 10/09/2003
CHINE  

La Chine souhaite que le problème de l'Irak puisse faire l'objet d'un consensus le plus tôt possible

La Chine souhaite que les parties concernées puissent coopérer pour aboutir à un consensus le plus tôt possible sur le problème de l'Irak, a dit mardi à Beijing Kong Quan, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères (A.E).

M. Kong a tenu ces propos en répondant à une question concernant la réponse de la Chine sur la proposition avancée par le secrétaire général des Nations Unies Kofi Annan selon laquelle les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU tiendront des consultations sur le problème de l'Irak.

Le Conseil de sécurité est en cours d'étudier un projet de résolution sur l'Iraq récemment proposé par les Etats-Unis, a dit Kong.

La Chine est en contact avec les parties concernées et participera activement à la consultation, a affirmé le porte- parole.

La Chine souhaite qu'une nouvelle résolution sur l'Irak puisse être adoptée et que les parties concernées suivent l'esprit de coopération pour aboutir à un consensus, a dit M. Kong.

Une réunion des ministres des Affaires étrangères des cinq membres permanents du Conseil de sécurité des Nations Unies s'ouvrira à Genève cette semaine, a-t-il poursuivi.

La Chine a déjà reçu une invitation et le ministre chinois des Affaires étrangères Li Zhaoxing considère sa participation sur la base de son plan de travail.

Les Etats-Unis avaient distribué un projet de résolution le 3 septembre, demandant une force multinationale pour assurer la stabilité en Irak, en plus d'aide de la communauté internationale pour la reconstruction de ce pays.




Sous Cette Rubrique
 

La Chine souhaite que les parties concernées puissent coopérer pour aboutir à un consensus le plus tôt possible sur le problème de l'Irak, a dit mardi à Beijing Kong Quan, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères (A.E).

Recherche avancée


 


Copyright © 2000-2003   Le Quotidien du Peuple en ligne  Tous droits réservés.