Notre Site  Aide  Plan du Site  Archives 
  CHINE
  ECONOMIE
  HORIZON
  MONDE
  SCI-EDU
  SPORTS
  VIE SOCIALE
  ARTICLES
  PHOTOS

  COURRIER
  VOIX DE
      LECTEURS

  APERÇU
  REGIONS
     ADMINISTRATIVES

  ETHNIES
  INSTITUTIONS
  PORTRAITS
  BEIJING
  TIBET
  NOTRE SITE
  PLAN DU SITE
  AIDE
  EMPLOI
Mise à jour 10:15(GMT+8), 09/09/2003
CHINE  

Chine : un nouveau plan de surveillance du SRAG démarrera la semaine prochaine

Selon la porte-parole Mary du bureau de représentation de l'OMS en Chine, l'OMS envisage de mettre en oeuvre un nouveau plan de surveillance du SRAG couvrant Beijing, le Guangdong et le Shanxi, ainsi que 10 à 14 hôpitaux de ces régions. Ces hôpitaux seront dotés de nouvelles installations médicales permettant de réagir rapidement au cas où le SRAG reviendrait à la charge.

Avec le changement de saison et notamment l'arrivée immédiate de l'hiver dans l'hémisphère Nord, l'OMS a exhorté récemment tous les pays à faire des préparatifs pour éviter la réapparition de l'épidémie. Les experts de l'OMS et de la Chine ont proposé d'intensifier la vaccination contre la grippe.

Notre slogan actuel est de ''prévenir d'abord la grippe pour éviter le rebond ou le retour du SRAG'', a indiqué M. He Xiong, vice-directeur du Centre de prévention et de contrôle des maladies de Beijing. En luttant contre la grippe, on pourra diminuer le nombre de malades atteints de fièvre dans les services de consultation et les urgences en hiver et au printemps, et réduire ainsi les possibilités de contamination dans les hôpitaux ou l'ampleur d'une épidémie éventuelle.

Depuis que les deux derniers malades du SRAG sont sortis de l'hôpital le 16 août, le ministère de la Santé publique ne publie plus de bulletins d'information sur l'épidémie. A l'interrogation par lettre sur la réapparition de cas suspects à Beijing, faite par l'OMS il y a quelques jours, le ministère chinois de la Santé publique a déclaré aujourd'hui qu'il s'agissait de rumeurs sans fondement.

Bien que l'épidémie de pneumonie atypique soit jusqu'à présent contrôlée, les experts s'inquiètent de la possibilité d'une récidive cet hiver.




Sous Cette Rubrique
 

Selon la porte-parole Mary du bureau de représentation de l'OMS en Chine, l'OMS envisage de mettre en oeuvre un nouveau plan de surveillance du SRAG couvrant Beijing, le Guangdong et le Shanxi, ainsi que 10 à 14 hôpitaux de ces régions. Ces hôpitaux seront dotés de nouvelles installations médicales permettant de réagir rapidement au cas où le SRAG reviendrait à la charge.

Recherche avancée


 


Copyright © 2000-2003   Le Quotidien du Peuple en ligne  Tous droits réservés.