Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 21.06.2012 08h10
Un conseiller politique chinois appelle à l'égalité d'accès aux services urbains par les ouvriers migrants

Li Qingyun, membre du Comité national de la Conférence consultative politique du Peuple chinois (CCPPC), a appelé mercredi les autorités à assurer un accès égal des ouvriers migrants aux services publics urbains.

"La nouvelle génération d'ouvriers migrants est devenue une des principales forces de main-d'oeuvre du pays, leur espoir repose sur les villes", a noté le conseiller politique.

Il a fait cette marque lors d'une réunion du Comité permanent du Comité national de la CCPPC.

Une enquête menée dans une vingtaine de villes chinoises en 2011 et publiée en avril, a révélé qu'environ 80% des ouvriers migrants souhaitaient séjourner dans les villes pour une longue période, même sans "hukou" urbain, une sorte de permis de résidence urbain.

Seuls 8,9% ont indiqué qu'ils souhaitaient retourner s'installer plus tard dans leur village natal.

Les ouvriers migrants ont des difficultés à obtenir leur "hukou" pour les villes de même qu'à être pleinement acceptés par la société urbaine, a ajouté Li Qingyun.

Comme les résidents urbains, les ouvriers migrants devraient bénéficier d'un accès égal au logement, à l'emploi, à l'éducation, aux soins médicaux et à la sécurité sociale, selon Li.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Élections législatives françaises : pour la gauche victorieuse, le plus dur reste à faire
Comment la Grande-Bretagne a créé la « question tibétaine »
Les partis pris contre la Chine persistent