Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 06.04.2012 08h21
Une jeune femme ébouillantée entre la vie et la mort

Une jeune femme est entre la vie et la mort après être tombée dans de l'eau bouillante lorsqu'une section de la chaussée s'est effondrée dans une rue de Beijing.

Yang Erjing, âgée de 27 ans, se promenait dans la rue Beilishi du district de Xicheng dimanche, lorsque le sol s'est dérobé sous elle. Elle est tombée dans de l'eau à 90 oC, qui avait fui des tuyaux souterrains de chauffage.

Les résidents locaux avaient auparavant signalé que de la vapeur émanait de la chaussée, et la réparation des tuyaux était déjà en cours le long de la rue.

Mme Yang, gestionnaire d'un magasin de vêtements et mère d'un enfant de 7 mois, a été transportée à l'hôpital de Jishuitan, où elle était encore mercredi dans un coma profond, souffrant de brûlures graves sur 99 % de son corps.

Une enquête a été lancée par le Bureau de la sécurité du travail du district de Xicheng et d'autres organismes, notamment le Groupe de chauffage urbain de Beijing, qui exploite les canalisations de la ville et effectuait des réparations près du lieu de l'accident.

Zhang Chuandong, un cadre du groupe de chauffage, a déclaré que de vieux tuyaux corrodés pourraient être responsables du drame.

« Les tuyaux sont facilement corrodés par l'eau de pluie et les eaux polluées, et la fuite d'eau chaude a fragilisé le sol qui soutenait le trottoir », a-t-il indiqué.

Sur le site de réparation du groupe dans la rue Beilishi, le chef d'équipe d'urgence a noté que les tuyaux fissurés étaient en usage depuis au moins dix ans, mais qu'il ne pouvait pas confirmer les circonstances à l'endroit de l'accident, car les tuyaux étaient quatre mètres sous terre.

M. Zhang a déclaré mercredi que 78 mètres de tuyaux ont été remplacés et que les réparations seraient terminées jeudi.

Cependant, il a souligné que l'entretien des canalisations relevait de la responsabilité de Wuhua Mansion, un immeuble de bureaux près du lieu du drame. Après un examen de routine précédent, le groupe avait demandé à Wuhua Mansion de réparer les tuyaux endommagés.

Un responsable du département de la gestion immobilière de Wuhua Mansion, qui a souhaité garder l'anonymat, a dit qu'il ne pensait pas qu'il était du devoir de l'entreprise de maintenir les tuyaux.

« Les tuyaux sont hors de notre zone de gestion, car ils sont sous la route », a-t-il déclaré. Selon lui, de la vapeur émanait de la chaussée depuis longtemps, mais le phénomène avait été ignoré.

« Nous l'avons signalé au groupe de chauffage, après avoir constaté une fuite d'eau chaude au sol avant l'accident. Des réparateurs sont venus fermer une vanne, mais n'ont pas pris de mesures d'urgence, par exemple avec la mise en place d'un signe d'avertissement », a-t-il indiqué.

Il a affirmé que les développeurs de Wuhua Mansion avaient versé 320 000 yuans (38 600 euros) pour les soins médicaux de la victime, mais que « la partie devant payer une indemnité sera celle désignée responsable par l'équipe d'enquête ».

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Position ferme sur les prix des maisons
BRICS : la nouvelle voix mondiale
Tuerie en série en France : un cas grave qui donne matière à de profondes réflexions