Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 12.03.2012 08h12
Japon : cérémonie en hommage aux victimes du séisme du 11 mars 2011

Une cérémonie commémorative a été organisée à Tokyo dimanche, un an jour pour jour après le tremblement de terre et le tsunami du 11 mars 2011 qui ont fait plus de 19 000 morts et disparus et ont provoqué le plus grave accident nucléaire que le monde ait connu depuis 1986.

Les personnes présentes ont observé plusieurs minutes de silence à 14h46 (05h46 GMT), l'heure exacte à laquelle le tremblement de terre de magnitude 9,0 est survenu il y a un an au large des côtes de la préfecture de Miyagi, au nord-est de l'archipel.

L'empereur Akihito, qui a subi une opération du cœur en février, a prononcé un discours lors de cette cérémonie organisée au Théâtre national dans le centre-ville de Tokyo.

Il a exhorté le peuple japonais à travailler dur pour améliorer la situation dans les régions touchées par le séisme.

Le Premier ministre Yoshihiko Noda, qui participait aussi à la cérémonie, a de son côté promis de continuer à faire tout son possible pour accélérer la reconstruction des zones sinistrées.

"Nous ferons de notre mieux pour reconstruire Fukushima et bâtir une belle ville", a-t-il affirmé.

Il a également exprimé sa gratitude à la communauté internationale pour son assistance et son aide.

Environ 1200 personnes, dont les représentants de ceux qui ont perdu des membres de leur famille dans les trois préfectures les plus touchées, ont assisté à la cérémonie.

D'autres cérémonies commémoratives ont aussi été organisées dans les préfectures d'Iwate, de Miyagi et de Fukushima, qui ont été les plus dévastées par le séisme et le tsunami.



[1] [2] [3] [4] [5] [6] [7] [8] [9]

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 10 mars
Les droits de l'homme en Chine : d'une loi constitutionnelle à une loi juridique
La Chine vote contre un prétexte pour la guerre
Même Poutine, mêmes vieilles politiques ?