Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 09.03.2012 15h12
Les députés femmes demandent une voix féminine plus forte
Photo : Zou Ping (au centre), députée à l'Assemblée Nationale Populaire, pose pour la photo avec Brigitta Backstrom, épouse de l'ambassadeur de Finlande en Chine (à droite), et Paula Parviainen, Chef de mission adjointe à l'ambassade de Finlande en Chine, mercredi dans le Grand Hall du Peuple à Beijing. Zou Hong, pour le China Daily.

Davantage de femmes devraient être élues en tant que législateurs nationaux lors des prochaines élections nationales du Congrès du Peuple en 2013, viennent de demander les députés femmes lors de la session de l'ANP de cette année.

« L'Organisation des Nations Unies conseille que le nombre de membres femmes dans un congrès ou d'autres assemblées législatives devrait atteindre 30 %, or, dans notre pays, ce chiffre n'a pas atteint ce niveau », a déclaré mercredi au China Daily Sun Xiaomei, professeur spécialisée dans les études sur les femmes à l'Université des Femmes de Chine et députée au CNP.

Zhang Liming, une responsable de la Fédération des Femmes de Chine et membre du Comité National de la Conférence Consultative Politique du Peuple Chinois, a déclaré mardi que la proportion de femmes députés à l'APN a tourné autour de 21 % au cours des 30 dernières années.

"La Fédération des Femmes de Chine propose que la loi électorale soit modifiée afin d'assurer la parité des sexes sur les listes de candidats et de proposer davantage de sièges gagnables aux femmes et d'augmenter la proportion de femmes députées à l'ANP," a dit Mme Zhang.

Les statistiques de l'Union Interparlementaire, une organisation internationale des parlements, montrent que la représentation politique des femmes chinoises était classée au 60e rang mondial à la fin de l'année 2011.

« La Chine n'a cessé de chuter au classement depuis 1995, de la 16e place cette année-là à la 38e en 2005 », a dit Mme Sun.

Selon Mme Sun, l'insuffisance du nombre de femmes députées au Congrès a pour conséquence que peu de sujets liés aux droits des femmes peuvent être discutés lors des conférences importantes du pays.

Les propositions sur le bien-être des femmes et des intérêts ne représentaient ainsi que 1,4 % de toutes les propositions des députés de l'ANP en 2011, selon les recherches de Mme Sun, même si le nombre a légèrement augmenté au cours des trois dernières années.

« La Chine doit s'efforcer d'améliorer l'égalité des sexes, car si vous mettez trop l'accent sur le développement, mais que vous ignorez les différences entre les sexes, les femmes continueront à faire face à un traitement injuste dans de nombreux domaines », a ajouté Mme Sun.

Hu Wei, un habitant de Beijing âgé de 49 ans, a dit qu'il a appuyait cette suggestion.

« Les femmes représentent près de 50 % de notre population totale. Nous avons certainement besoin de plus de représentantes féminines au CNP pour donner une plus grande voix aux femmes », a-t-il dit.

Li Xiaolin, Président-directeur général de China Power International Development Ltd et membre du Comité national de la CCPPC, dit que les femmes devraient pouvoir être responsables dans tous les domaines, y compris les services sociaux et aux entreprises.

« Vous voyez très rarement des femmes cadres supérieurs dans les grandes entreprises, et dans les hôpitaux, il y a beaucoup de femmes en soins infirmiers et médecins, mais les chefs sont en général des hommes », a dit M. Li.


Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 9 mars
Principales nouvelles du 9 mars
Les droits de l'homme en Chine : d'une loi constitutionnelle à une loi juridique
La Chine vote contre un prétexte pour la guerre
Même Poutine, mêmes vieilles politiques ?