Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 14.02.2012 08h28
La Chine multiplie les efforts pour attirer des experts étrangers

Le Gouvernement chinois envisage de faire venir de 500 à 1000 professionnels de haut niveau étrangers non-chinois provenant d'autres pays en l'espace de 10 ans, afin d'encourager l'innovation et de promouvoir la recherche scientifique.

Ce projet, baptisé « One Thousand Foreign Experts » (« Mille experts étrangers »), lancé l'année dernière, a déjà attiré 214 candidats en provenance de divers pays dont les États-Unis, le Japon et l'Allemagne, a déclaré durant le week-end Yi Fanping, directeur adjoint d'une équipe de travail dépendant de l'Administration d'Etat des Affaires des Experts Etrangers, qui supervise le projet.

La première phase de mise en œuvre du projet a débuté en novembre de l'année dernière après le dépôt de demandes venant de 214 universités, instituts de recherche scientifiques et unités professionnelles chinoises recherchant des talents étrangers, selon M. Yi.

Les employeurs potentiels sont invités à conclure d'abord un accord initial avec les candidats et ensuite déposer leur candidature au projet.

Le projet accorde à chacun de ces professionnels étrangers une subvention pouvant aller jusqu'à 1 million de Yuans (159 000 Dollars US) de la part du Gouvernement Central et les chercheurs scientifiques peuvent eux obtenir une allocation de recherches allant de 3 000 000 à 5 000 000 de Yuans.

Ces professionnels ont également droit à une politique de visas, de fiscalité et de salaires, de résidence, de soins médicaux et de polices d'assurance favorable.

Selon les critères d'admissibilité du projet, les employeurs doivent être des universités, des institutions scientifiques, des entreprises à capitaux chinois ou à des coentreprises dans lesquelles les investisseurs chinois détiennent une participation de plus de 50%.

Les professionnels étrangers recherchés sont par exemple des professeurs d'université et d'institutions prestigieuses de recherche scientifique ainsi que des professionnels du domaine des technologies de pointe et de la gestion venant d'entreprises ou d'institutions financières de renommée mondiale. Le programme recherche aussi des personnes possédant des droits de propriété intellectuelle ou maîtrisant des technologies de base et des personnes ayant acquis une expérience à l'étranger dans le domaine du démarrage et du fonctionnement d'une entreprise et des personnes ayant d'autres compétences dont la Chine a un besoin urgent.

Les candidats doivent être non-chinois, âgés de moins de 65 ans et actuellement sans emploi à temps plein en Chine. Toutefois, ceux qui travaillent déjà en Chine peuvent aussi se porter candidats au projet si ils ont débuté leur emploi actuel moins de six mois avant la fin de chaque phase de candidature du projet.

[1] [2]

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 13 février
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?