Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 14.02.2012 08h01
Chine : le CDC répond aux préoccupations du public concernant le test de dépistage nominatif du VIH

Les tests de dépistage nominatifs du VIH permettront au personnel de soins de santé de maintenir le contact avec les porteurs du VIH et de prévenir leur partenaire sexuel d'être infecté, a indiqué lundi le Health News, journal affilié au ministère chinois de la Santé, citant Lv Fan, directeur du département des études des politiques du Centre pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) de Chine.

M. Lv a fait cette remarque lors d'une interview accordée au Health News, en réponse aux préoccupations du public sur le test de dépistage nominatif du VIH.

Il a expliqué que le test nominatif était en fait en utilisation en Chine depuis 2004, bien qu'il ne soit pas spécifié dans les règlements du secteur médical.

La Chine compte actuellement 450 000 porteurs du VIH et malades du sida, dont 90% sont enregistrés sous leur vrai nom, selon M. Lv.

Le nombre de personnes testées n'a pas été affecté par la mesure d'enregistrement du vrai nom, a indiqué M. Lv, ajoutant que le nombre était passé de 60 millions en 2010 à environ 80 millions en 2011.

Il a poursuivi que l'enregistrement du vrai nom pourrait aider le personnel de soins de santé à informer les porteurs du VIH de leur affection, leur transmettre des informations et observer le développement de leur maladie.

Le test de dépistage nominatif pourra encourager les personnes testées positives à informer leur conjoint ou partenaire sexuel, a-t-il ajouté.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 13 février
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?