Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 31.08.2011 08h09
La Chine va intégrer des fonctions financières aux cartes de sécurité sociale

La Chine va intégrer des fonctions financières aux cartes de sécurité sociale pour fournir des services rapides et pratiques aux citoyens du pays, a annoncé mardi Hu Xiaoyi, ministre chinois des Ressources humaines et de la Sécurité sociale.

Ces cartes de sécurité sociale multi-usages permettront à leurs titulaires d'accomplir différentes tâches, telles que des retraits et des transferts d'argent de leurs comptes bancaires, a expliqué Hu Xiaoyi lors d'une conférence de presse.

Au total 145 millions de cartes de sécurité sociale ont été fournies aux citoyens chinois fin juillet, et ce nombre devrait dépasser les 190 millions fin 2011, a-t-il prévu.

La Chine prévoit d'émettre 800 millions de cartes de sécurité sociale fin 2015, couvrant ainsi 60% de la population totale du pays, selon le 12e Plan quinquennal (2011-2015) du pays.

"L'émission de ces cartes multi-usages constitue une démarche importante dans la promotion du développement du programme de sécurité sociale du pays, et également une innovation en matière de services financiers de la nation", a indiqué Li Dongrong, gouverneur adjoint de la Banque populaire de Chine, la banque centrale chinoise.

Actuellement, les cartes de sécurité sociale sont majoritairement utilisées pour payer les dépenses médicales. Dans l'avenir, les services seront élargis pour permettre aux titulaires de ces cartes de retirer leurs pensions et payer les programmes d'assurance sociale, a poursuivi Hu Xiaoyi.

Il a ajouté que le gouvernement continuerait à perfectionner ces cartes pour fournir de meilleurs services à leurs titulaires.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Libye : la Chine proclame son soutien aux Nations-Unies
Les Etats-Unis peuvent-ils réduire un peu leurs dépenses militaires et leur dette, quand ils parlent de la « menace militaire chinoise » ?
L'occident n'a pas renoncé à son intention de déterminer l'orientation du développement du Moyen-Orient
Le dilemme du développement du Japon