Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 22.06.2011 12h26
La Chine s'engage à réaliser une urbanisation à faible émission de carbone

La Chine va encourager l'utilisation des énergies propres et des technologies économes en énergie dans son urbanisation nationale dans les cinq prochaines années, a déclaré mardi Qian Zhimin, directeur adjoint de l'Administration nationale de l'Energie.

Il s'est ainsi exprimé lors d'un forum portant sur les faibles émissions de carbone, financé par la Coopération économique d'Asie-Pacifique (APEC), et organisé à Tianjin. Selon lui, à l'horizon 2015, la Chine établira 100 villes, 200 districts, 1000 arrondissements et 10 000 bourgs exemplaires en matière d'énergie verte et nouvelle.

Dans le cadre du 12e Plan quinquennal national (2011-2015), le pays envisage d'augmenter le taux d'urbanisation à 52% d'ici 2015 et à 65% en 2030.

Qian Zhimin a affirmé que les villes devaient élever progressivement leur proportion d'énergies propres, dont l'énergie solaire, hydraulique et nucléaire, dans la consommation énergétique mixte, tout en améliorant l'efficacité de l'énergie fossile traditionnelle.

Ces cinq dernières années, la Chine est devenue un gros consommateur énergétique dans le monde. Sa consommation moyenne d'énergie primaire par personne s'est établie à 2,38 tonnes de charbon en 2010, en hausse de 32% par rapport à 2005, tandis que la consommation par personne en gaz naturel était de 88 mètres cubes, 2,4 fois supérieure au niveau de 2005.

Le charbon reste la ressource énergétique majeure en Chine et sa production de charbon brut se classe au premier rang mondial depuis des années. En 2010, elle a atteint 3,2 milliards de tonnes, soit 45% de la production mondiale.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Prochaine visite en Chine d'un dirigeant de l'opposition de Libye
Recontre entre les présidents chinois et ukrainien
Les Etats Unis sont responsables des tensions actuelles en Mer de Chine Méridionale
Un seuil sur le chemin pour connaître l'Occident
La valeur stratégique de la Russie pour la Chine