Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 25.03.2011 13h35
Beaucoup de Chinois se disent « être de la base »
Han Xi, un habitant de Dalian âgé de 26 ans, dans la Province du Liaoning, dans le Nord-Est de la Chine, soulève une bicyclette avec ses dents, sur une photo prise ce mois. Han s'entraîne à cette épreuve en préparation de son numéro dans une émission de talents diffusée par la Chaîne de Télévision du Shandong, qui a pour but d'offrir une plateforme aux stars « de la base ».

L'utilisation du mot chinois caogen (草根), l'équivalent chinois de « base », est devenue de plus en plus courante ces dernières années avec l'avènement de stars, de culture et de groupes dits « de la base », indiquant que beaucoup de gens se considèrent eux-mêmes comme faisant partie du niveau de base de la société, d'après une enquête récente.

Ce sondage a été fait par le Centre de Recherches Sociales du China Youth Daily lors des trois dernières semaines, et a attiré plus de 4 000 personnes en ligne.

Près de 60% des sondés ont répondu que le terme « de la base » leur allait bien, et dit que cette expression comprenait la notion d'être « sous-classé, vulnérable et sans pouvoir ».

Ce terme a même été attaché à un certain type de célébrité.

En Chine, une star que l'on pourrait dire de la base est Han Han, un auteur à succès et probablement le bloggueur le plus célèbre du pays, qui a attiré des centaines de millions de visites sur son blog. Pour certains observateurs, sa célébrité vient de l'utilisation de mots directs, dont beaucoup estiment qu'ils expriment les pensées et sentiments cachés de ceux qui n'ont ni pouvoir ni influence.

« Et en retour, les gens de la base le promeuvent à une position plus élevée afin que leur voix puisse être entendue plus largement, en particulier en utilisant de nouveaux médias variés comme les blogs et weibo (l'équivalent chinois de Twitter) », a dit Wu Xia, une habitante de la ville de Wuxi, dans la Province du Jiangsu, et lecteur régulier du blog de Han Han.

Elle dit penser que le mouvement de la base concerne essentiellement les personnes de la classe moyenne qui se battent pour leur rêve, comme elle le fait.

Pour plusieurs sociologues, le mouvement de la base reflète l'avènement d'une société plus démocratique et d'un public plus en mesure d'exercer sa puissance.

Bien que pensant qu'ils sont négligeables, en bas et sans pouvoirs, ces gens veulent toujours se présenter eux-mêmes et faire que leur voix puisse être entendue, a dit Xia Xueluan, professeur de sociologie à la Peking University.

« La plupart des citoyens, dont les cols blancs, se qualifient eux-mêmes comme étant de la base », d'après Cui Lijuan, Professeur de psychologie et de sciences cognitives à l'Université Normale de Est de la Chine à Shanghai.

« Certaines personnes bien éduquées et bien payées se considèrent elles-même comme de la base aussi, quand bien même cela implique souvent une attitude de détestation des responsables et des riches », a t-il dit.

Hu Xingdou, Professeur d'économie à l'Institut de Technologie de Beijing, a dit pour sa part que « Dans une société moderne, les citoyens devraient avoir une influence sur le processus de decision, de direction et de contrôle. Ce qui fait que beaucoup de personnes utilisent l'expression ‘de la base' comme une raillerie, pour montrer qu'ils manquent de ces droits ».

Il pense que la Chine est encore loin d'être une société civile.

« En Chine, le système standard officiel est encore profondément enraciné dans l'esprit des gens », a dit le Professeur Hu. « Cela devrait être remplacé par la notion de droits civils, afin que plus de personnes puissent comprendre et utiliser leurs droits comme dirigeants du pays ».

Mais les sociologues ont également dit que ceux qui se considèrent comme faisant partie du mouvement de la base devraient essayer d'éviter de se couper eux-mêmes des élites.

Au lieu d'entretenir une relation antagoniste, ceux qui appartiennent à l'élite et les groupes de la base devraient plutôt se battre pour se compléter mutuellement.

« L'élite domine ceux qui font partie du groupe de la base depusi longtemps, mais à présent les gens de la base peuvent faire diffuser leur message plus largement ».

« Nous devrions encourager la fusion des deux, a dit le professeur Xia. Le groupe de l'élite peut bénéficier du groupe de la base. Et le groupe de la base, qui est enraciné dans le peuple, et qui est jusqu'à un certain point plus essentiel, peut apporter du sang neuf aux élites ».

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les investissements chinois directs sont bienvenus aux Etats-Unis
Venez voir par vous-même ce qu'est le vrai Tibet
Venez voir par vous-même ce qu'est le vrai Tibet
Où en est la situation chinoise de contrôle du tabac?
Les attaques contre la Libye cachent des raisons politiques derrière
Les attaques sur la Libye pourraient conduire à l'anarchie
Pourquoi la France s'est-elle portée à l'avant-garde contre Kadhafi ?