Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 22.03.2011 09h04
La population tibétaine est satisfaite de la situation actuelle, selon un conseiller suisse

Bruno Zuppiger, président du Groupe parlementaire Suisse-Chine, et huit d'autres conseillers suisses ont effectué une visite à leurs propres frais en août 2010 au Tibet. Selon lui, ce qu'ils ont vu et entendu à Lhassa a changé leurs préjugés sur le Tibet, et le voyage a été une « expérience significative », a-t-il dit à la presse chinoise.

Comme des médias suisses ont rapporté que la population au Tibet menait une vie difficile sous le contrôle du gouvernement chinois, Bruno Zuppiger, parlementaire suisse et organisateur de ce voyage, a eu l'idée d'aller au Tibet pour connaître les faits.

Au cours de leur visite, les conseillers ont visité un quartier résidentiel construit grâce à des subventions gouvernementales et sont entrés chez des ménages tibétains ordinaires. Ils ont aussi visité des hôpitaux pour constater le développement de la médecine traditionnelle tibétaine. À la veille de leur départ, ils ont assisté à la fête tibétaine Shoton. Ils ont dansé, parlé et posé avec les habitants locaux, avant de rentrer à pied à leur hôtel. Sur la route du retour, ils sont entrés en contact avec de nombreuses personnes et ont ressenti une bonne atmosphère.

« Notre visite au Tibet a été très libre et sans obstacle. Nous avons pu marcher librement, que ce soit dans la zone urbaine ou dans les temples, sans aucun contrôle. Un paysage harmonieux et stable règne dans les rues de Lhassa, qui ne sont pas sur le qui-vive comme ce qui est décrit par des Occidentaux », affirme M. Zuppiger.

M. Zuppiger souligne avoir eu une impression positive sur le Tibet. « Le gouvernement local et les habitants sont ouverts, francs et sincères. Je comprends bien la politique d'une seule Chine à laquelle le gouvernement chinois se tient ».

Après être rentré du Tibet, Laurent Favre, conseiller de Neuchâtel, a dit à la radio locale que le niveau de vie local et le développement économique sont surprenants grâce à la construction d'envergure engagée par le gouvernement chinois. Il avoue être allé au Tibet avec un a priori négatif. Avec une action libre au Tibet, ils ont vu la véritable situation de la population tibétaine. Des responsables du gouvernement de la région autonome ont répondu franchement à leurs questions sur le respect des ethnies minoritaires.

En parlant avec des Tibétains par l'intermédiaire d'un interprète, ils ont découvert que la population tibétaine soutient activement la construction de la région autonome et est satisfaite de la situation actuelle.

M. Favre conseille d'autres à aller au Tibet, de parler aux Tibétains et voir le Tibet d'aujourd'hui.


Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : le ministère du Commerce assure un approvisionnement suffisant en sel
La Chine alloue 35 milliards de yuans pour la construction de H.L.M.
Pourquoi la France s'est-elle portée à l'avant-garde contre Kadhafi ?
L'accident nucléaire est sans frontière
Que penser de l'accident nucléaire au Japon ?
Quels avantages le 12e plan quinquennal pourra-t-il apporter aux habitants ?
Pourquoi la situation agitée au Moyen-Orient a-t-elle connu un développement si rapide?