100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 12.10.2010 08h19
Chine : limogeage de deux fonctionnaires après l'immolation de trois personnes suite à un conflit immobilier dans le Jiangxi

Deux fonctionnaires du district dans la province du Jiangxi (est) ont été limogés après l'immolation volontaire de trois personnes suite à un conflit immobilier en septembre.

Une personne est décédée suite à ces immolations.

Les limogeages ont eu lieu suite à une manifestation qui a eu lieu le 10 septembre alors que des officiels avaient prévu de démolir une maison pour construire une station de bus dans le bourg de Fenggang du district de Yihuang, dans la ville de Fuzhou.

Selon une circulaire publiée dimanche par le comité du Parti communiste chinois (PCC) pour la municipalité de Fuzhou au cours d'une conférence, Qiu Jianguo, le secrétaire du comité du PCC pour le district de Yihuang, et Su Jianguo, le chef du district, ont été limogés dimanche.

Li Zhifu, l'ancien chef adjoint du bureau des Statistiques du Jiangxi, a été nommé nouveau secrétaire du comité du PCC pour Fuzhou, selon la circulaire.

Le comité a également nommé Mao Zongbao, ancien directeur du comité de gestion de la zone de développement économique de Jinchao de Fuzhou, chef du district de Yihuang. Cette décision doit être approuvée par l'assemblée populaire de Yihuang, poursuit le texte.

Qiu et Su ont été l'objet d'une enquête le 17 septembre, alors que six autres responsables de Yihuang ont été aussi limogés de leurs fonctions.

La tragédie s'est produite après la visite de travailleurs du service local de construction chez Zhong Rukui -un villageois de Fenggang- afin de le persuader d'accepter 400 000 yuans (59 000 dollars) d'indemnisation.

Trois membres de la famille de Zhong -qui a refusé cette indemnisation- ont alors menacé de s'asperger d'essence et de s'immoler.

Luo Zhifeng, Ye Zhongcheng et Zhong Ruiqin se sont immolés avant d'être transportés dans l'hôpital N.1 de l'Université de Nanchang.

Ye, âgé de 79 ans, est décédé le 18 septembre et deux autres personnes ont été transférées à Beijing pour une meilleure prise en charge médicale.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Un dirigeant chinois observe le grand défilé militaire de la RPDC
Porte-parole : Attribution du prix Nobel de la paix à Liu Xiaobo pourrait endommager les relations sino-norvégiennes
Le Japon doit voir au delà de ses problèmes internes
La Chine se développe pacifiquement, mais sa patience a des limites
Le banquet Gates-Buffet, « un test pour les Chinois riches »
Le recours à la force militaire ne devrait jamais être une « solution »
Que cache la rhétorique anti-chinoise du Congrès américain ?