Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 09.09.2010 13h41
Plus de migrants enregistrés à Shenzhen

Au cours des 30 dernières années, de nombreux Chinois se sont déplacés à Shenzhen en quête du métier de leurs rêves. Sur les plus de 10 millions vivant dans la ville, seuls 2 millions se sont inscrits comme permanents, ce qu'on appelle "Hukou" en chinois. L'application des réformes depuis le premier septembre leur donne encore davantage de chances pour s'enregistrer comme citoyen de Shenzhen. Zhang Xiaomei nous en dit plus.

Le test d'un an permet aux travailleurs migrants ayant un emploi et un permis de séjour à Shenzhen de participer à un programme de réunion de points. Le niveau d'instruction, le certificat technique, la période de séjour, les conditions de sécurité sociale et d'autres activités d'intérêt public, comme le bénévolat et le don de sang, peuvent aider à obtenir un hukou à Shenzhen. Les travailleurs migrants peuvent demander un hukou lorsqu'ils ont 60 points. Leur enfant mineur sera autorisé à s'installer avec eux.

Xiao Zhang vient de la Région Autonome Zhuang du Guangxi. Elle est arrivée à Shenzhen il y a 7 ans. Elle et son fils de trois ans ont obtenu un hukou à Shenzhen deux mois après sa demande.

Xiao Zhang

"J'ai vadrouillé dans cette ville. Maintenant je suis installée, donc je peux faire des projets à long terme pour moi et ma famille."

Depuis que le système de permis de séjour a remplacé le livret de résidence mis en place en août 2008, la sécurité sociale des migrants s'est améliorée. Les titulaires de permis de séjour peuvent profiter de certains avantages sociaux à Shenzhen. Depuis juin 2010, près de 11 millions 500 mille permis de séjours ont été remis aux migrants.

Jie Shugen s'est déplacé il y a deux ans à Shenzhen, depuis la province de l'Anhui, pour vivre avec ses enfants. Les personnes âgées de plus de 64 ans, en possession de permis de résidence, peuvent jouir de services gratuitement.

Jie Shugen

"Je prend le bus gratuitement, j'entre dans les parcs gratuitement et je n'ai pas à faire la queue dans les lieux publics."

Les experts prévoient que la nouvelle politique profitera à au moins 4 600 travailleurs migrants cette année. Dans une année, le gouvernement de Shenzhen ajustera la politique selon les conditions économiques et de développement, et l'ajoutera au projet de régulation des séjours permanents enregistrés.

Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Huit touristes américains tués dans un accident de la route en Egypte
La Chine appelle au dialogue sur le dossier de la Péninsule coréenne
Comment vendre l'image d'un Dragon amical ?
Les mesures de règlement des embouteillages à Paris méritent d'être étudiées par Beijing
Interaction active entre la Chine et le monde
Ne pas céder l'Afrique à la Chine est une logique perverse
Pourquoi le « Made in China » est plus cher