100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 28.04.2010 10h52
La Chine lève l'interdiction d'entrée du territoire aux étrangers atteints du SIDA

Le gouvernement chinois a annoncé mardi la levée de l'interdiction d'entrée de son territoire aux étrangers atteints du SIDA, de maladies sexuellement transmissibles et de lèpre, qui durait depuis vingt ans.

D'après un communiqué publié mardi par le Conseil des Affaires d'Etat, après avoir acquis une meilleure connaissance sur les maladies, le gouvernement a compris qu'une telle interdiction n'avait qu'un effet très limité dans la prévention et le contrôle des maladies dans le pays. Au contraire, même, elle a été source de dérangement pour le pays quand il a organisé des activités internationales.

Cette décision intervient à quelques jours de l'ouverture de l'Exposition Universelle de Shanghai. Auparavant, le gouvernement avait levé temporairement l'interdiction lors d'évènements de grande importance comme les Jeux Asiatiques de Beijing en 1990, la Quatrième Conférence Mondiale sur les Femmes en 1995 et les Jeux Olympiques de Beijing en 2008.

Mao Qun'an, porte-parole du Ministère de la Santé, a précisé que le travail de fond pour la levée de l'interdiction a commencé il y a quelques années déjà. Le Ministère s'était fait l'avocat de la levée de l'interdiction depuis les Jeux Olympiques, mais cela a pris quelques années de plus du fait des procédures nécessaires.

Les deux décisions qui ont été prises modifient les dispositions de la Loi sur la quarantaine aux frontières et la Loi sur le contrôle de l'entrée et de la sortie des étrangers, qui avaient établi l'interdiction dans les années 1980.

L'interdiction prise antérieurement l'avait été du fait des « connaissances limitées sur le SIDA et d'autres maladies », d'après le communiqué.

Pour Zhang Beichuan, professeur de médecine à l'Université de Qingdao et pionnier dans la défense des droits des personnes atteintes du SIDA, c'est un progrès considérable.

« Auparavant, la Chine considérait le SIDA comme une maladie importée, liée à un style de vie dissolue. Mais désormais, le Gouvernement traite le problème dans une perspective de santé publique », dit-il.

He Tiantian, une femme âgée d'une trentaine d'années atteinte du SIDA et défenseur des personnes atteintes de cette maladie, dit que « Pour nous, cette révision est une bonne chose, parce que cela fait des années que nous nous battons pour les droits des personnes atteintes du SIDA, et aujourd'hui nous savons enfin que nous ne l'avons pas fait en vain ».

« Cela étant, il faudra encore du temps pour mettre fin à la discrimination, mais le changement de position du gouvernement permettra aussi d'aider le public à changer son attitude envers ce groupe de personnes », a-t-elle ajouté.

D'après le Ministère de la Santé, le nombre estimé de personnes touchées par le VIH en Chine avait atteint 740 000 en octobre 2009, et depuis que le premier cas a été déclaré en 1985, 49 845 personnes sont mortes du SIDA.

D'après le communiqué, la levée de l'interdiction ne provoquera pas une explosion de la maladie dans le pays, la recherche scientifique ayant prouvé qu'un simple contact quotidien ne pouvant provoquer une contamination.

Le SIDA ne se transmet en général que par le sang, les contacts sexuels et de mère à enfant. Quant à la lèpre, elle se transmet ordinairement par le biais de lésions cutanées.

Dans le même temps, le gouvernement à réduit le champ d'application restrictif pour les personnes atteintes de maladies mentales ou de tuberculose aux personnes atteintes de « pathologies mentales sévères » et à celles atteintes de tuberculose infectieuse.

D'après le communiqué, les personnes atteintes de tuberculose et celles atteintes de maladies mentales ne sont pas toutes susceptibles de porter atteinte à l'ordre social du pays ou à la sécurité personnelle de ses citoyens.

Les chiffres montrent qu'actuellement, 110 pays et régions dans le monde n'opposent aucune interdiction à l'entrée sur leur territoire aux personnes atteintes du SIDA. Les Etats-Unis et la Corée du Sud ont quant à eux levé une interdiction similaire en janvier.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
la ligne ferroviaire à grande vitesse Fujian-Xiamen
Séisme au Qinghai : le bilan s'alourdit à 2 220 morts
L'augmentation du droit de vote de la Chine à la BM revêt plutôt une importance symbolique
Serait-il trop tard pour s'implanter sur le marché chinois?
Séisme à Yushu : la presse occidentale s'intéresse tout particulièrement aux relations entre Tibétains et Hans dans la région sinistrée
L'heure est venue pour une nouvelle approche de la stabilité sociale
Séisme à Yushu : trois grandes difficultés à surmonter pour pouvoir vaincre le catastrophe