Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Vie Sociale
Mise à jour 15.07.2008 08h44
Des centaines de migrants attaquent un commissariat dans l'est de la Chine

Des centaines de migrants ont attaqué un commissariat de police dans la province chinoise du Zhejiang (est) de jeudi à samedi, faisant trois blessés parmi les agents de police, a indiqué la police à Xinhua lundi.

L'incident a été provoqué par un conflit entre un migrant nommé Zhang Zhongfu et un agent de police du district de Yuhuan sur l'enregistrement de résidence temporaire du premier.

Zhang, âgé de 34 ans, vient de la province du Sichuan (sud-ouest) et vit acutellement dans le village de Shuanglong du bourg de Kanmen de Yuhuan.

Le conflit s'est produit lorsque Zhang est allé mercredi au commissariat pour se faire faire une carte de résidence temporaire.

"Les employés du gouvernement m'ont dit que je ne pouvais pas m'inscrire sans carte d'identité. Nous avons eu une querelle et ils m'ont frappé la tête", a dit Zhang.

Cependant, la police a annoncé plus tard après une enquête que Zhang s'était blessé en se cognant la tête contre un mur en état d'ivresse.

Zhang et ses collègues venus de la même province, mécontents de l'annonce, estimaient que la police protégeait indûment les employés gouvernementaux.

Zhang est retourné au bureau d'enregistrement jeudi à 19H00 et a eu une altercation avec les employés. La police est intervenue pour résoudre l'affaire et a été entourée de résidents en emmenant Zhang.

Certaines peronnes ont également estimé que la police couvrait les employés du gouvernement. Quelques personnes ont même jetés des pierres à la police.

Trois policiers ont été blessés, et 23 travailleurs migrants ont été arrêtés.

Des centaines de travailleurs migrants se sont réunis devant la porte du commissariat à Kanmen, pour "demander une explication" jeudi soir à 20H00. Ils voulaient que les détenus soient libérés.

Un autre rassemblement s'est produit samedi à 18H00 pour le même motif.

Selon la police, l'incident est clos. Aucun mort n'a été signalé jusqu'à présent.

Source: xinhua



Adresse email du destinataire


 Beijing: les migrants ont tendance à se stabiliser
 Les jeunes migrants en quête de formations professionnelles
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.