Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>TourismeMise à jour 23.03.2011 09h02
A la découverte des bâtiments antisismiques japonais

Durant le séisme de magnitude 9,0 au Japon, on a pu constater la solidité des normes de construction japonaises. Bien que les bâtiments aient été ballotés par le tremblement de terre, les structures ont conservé leur intégrité.

La capacité parasismique des bâtiments japonais se divise en trois niveaux : supporter, contrôler ou arrêter l'énergie du séisme. Le premier niveau est principalement utilisé dans les bâtiments à peu d'étages. Le deuxième niveau consiste à chercher un point pour assimiler l'énergie du séisme ; après le séisme, il suffit de remplacer la partie détruite pour assurer l'intégrité du bâtiment. Le troisième niveau possède un coût élevé et requiert des conditions favorables. La plupart des bâtiments japonais adoptent donc le deuxième niveau.

Voici les bâtiments antisismiques japonais :

[1] [2] [3] [4] [5] [6] [7] [8] [9] [10]
[11] [12] [13] [14]

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Wen Jiabao : le nouveau plan quinquennal chinois apporte la confiance au monde
Chine : le ministère du Commerce assure un approvisionnement suffisant en sel
Les attaques contre la Libye cachent des raisons politiques derrière
Les attaques sur la Libye pourraient conduire à l'anarchie
Pourquoi la France s'est-elle portée à l'avant-garde contre Kadhafi ?
L'accident nucléaire est sans frontière
Que penser de l'accident nucléaire au Japon ?