Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>SportsMise à jour 18.07.2012 15h19
L'alimentation, le logement, les déplacements et les loisirs, quatre soucis des JO de Londres

Les 30e Jeux olympiques vont s'ouvrir dans une dizaine de jours à Londres. Aujourd'hui, cette ville est déjà entrée dans le « temps olympique ». Il semble que toutes les choses dans cette ville, qu'elles soient petites ou grandes, aient des liens plus ou moins importants avec les JO. C'est pourquoi les gens examinent à la loupe chaque incident ou imperfection lors des préparations des JO de Londres. Parmi toutes ces choses, ce qui préoccupe le plus les gens, c'est sans doute l'alimentation, le logement, les déplacements et les loisirs. Nombreux sont ceux qui se demandent : « Les Jeux olympiques de Londres sont-ils prêts ? »

Manger à Londres – les prix élevés de l'alimentation étonnent les gens

Lors des JO de Londres, l'organisateur fournira environ 14 millions de repas aux spectateurs des 40 sites. Récemment, le comité d'organisation a dévoilé les tarifs de certains menus des JO. Bien qu'il ait déclaré que ces prix soient presque identiques à ceux des autres événements sportifs et ait prévu qu'il seraient « un peu chers », les prix élevés de l'alimentation ont étonné le grand public, qui pense qu'ils sont trop chers.

Récemment, après une enquête sur le terrain, le « Daily Mail » a dévoilé quelques prix des aliments du parc olympique de Londres. Sur cette liste, on a ainsi remarqué qu'une canette de bière de 330ml coûte 4,2 livres sterling, une galette, 2,1 livres sterling, une canette de Coca Cola de 500ml, 2,3 livres sterling, 6 ailes de poulet frites, 3,5 livres sterling, un pizza au salami italien, 7,5 livres sterling...

Se loger à Londres – des pièces désertes aménagées en auberges

Lors des JO, 11 millions de spectateurs, d'athlètes et de commerçants venant des quatre coins du monde vont se rassembler à Londres, deuxième ville la encombrée d'Europe. Même les espaces comme les toits, les terrains de sport, les dépôts et les sous-sols sont tous très demandés.

A l'approche des JO 2012, une maison de 7 pièces située dans un beau quartier de Londres a demandé une location mensuelle étonnante de 433 000 livres sterlings. Cette maison occupe une surface de 3,5 courts de tennis, avec 3 étages, une piscine et un cinéma à l'intérieur.

Une maison qui demande un prix si élevé... mais les chambres du palais de la reine sont bien sûr plus chères. Avec un prix de 30 000 livres sterlings par jour, la famille royale britannique a décidé de louer certaines chambres de luxe du « Court of St. James's », dont la salle principale, la chambre de la reine Anne, etc.

Pour profiter des JO, certains propriétaires ont même expulsé illégalement leurs locataires pour louer leur maison aux visiteurs qui viennent assister aux JO.

Les transports à Londres – embouteillages aux heures de pointe

Les Jeux olympiques de Londres et les Jeux paralympiques vont durer environ 7 semaines, et ces événements vont attirer 11 millions de visiteurs et de spectateurs étrangers. Le TFL (transport for London) a déjà identifié certaines zones où risquent de se produire des embouteillages lors des compétition olympiques, afin d'encourager les habitants de Londres à éviter ces zones lors des Jeux.

Selon la BBC, une société britannique de recherche d'informations sur les transports a prévu que Londres va connaître une « tempête des transports » (embouteillages) lors des JO. Selon cette société, cela aurait lieu pendant les 3 premiers jours après l'ouverture des JO, soit les 27-29 juillet, car lors de ces trois jours vont se rencontrer non seulement l'heure de pointe du week-end pour la randonnée, mais aussi la cérémonie d'ouverture des JO et les compétitions de vélo masculin sur route. Les voies étroites et le réseau des transports tendu de Londres pourraient faire face à un risque de paralysie.

Pourtant, les officiels du TFL ont réfuté et nié cette conjecture, disant que ces résultats de recherches n'avaient aucun fondement.

Les loisirs à Londres – vers une pénurie de bière ?

La pénurie de bière sera peut-être une des plus grandes épreuves logistiques de Londres. Lors des JO, les 800 pubs de Londres pourraient faire face à une pénurie ou une rupture des approvisionnements en bière. Si cela arrivait, les Britanniques qui aiment boire ne pourraient que regarder les compétitions en buvant des boissons sucrées.

La chaîne de bars britannique JD Wetherspoon est réputée dans ce pays. Elle possède 150 bars à Londres. Selon le directeur adjoint des affaires : « Ce dont je m'inquiète, c'est que les ventes de bière dans certains bars dépassent ce qu'on avait prévu. Ce qui fait que les stocks sont épuisés avant minuit. Organiser l'événement sportif le plus grand du monde dans un centre financier mondial, cela apporte vraiment une série de défis logistiques particuliers. »

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les principales nouvelles du 17 juillet
Le « modèle libyen » va t-il se reproduire en Syrie ?
Proposition pour une Autorité Fiscale Européenne (AFE), un Fonds de Réduction de la Dette et des Bons du Trésor Européens
Réticences de l'Allemagne quant à un accord sur la menace de la stabilité européenne