Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>SportsMise à jour 29.04.2011 15h09
Ligue des Champions : Clasico, Acte III

Le coach du Real Madrid Jose Mourinho l'a répété : Il n'a pas de "potion magique" pour venir à bout du FC Barcelone même si son club fait figure de favori à la veille de la demi-finale aller de la Ligue des Champions.

Les conférences de presse d'avant match sont le terrain de jeu favori de Jose Mourinho qui s'exprimait au sujet des récentes confrontations du Real Madrid avec son prochain adversaire en Ligue des Champion, le FC Barcelone. Selon lui, la victoire en finale de Coupe du Roi ne doit pas occulter le fait que Barcelone s'était imposé 6 fois de suite avant cette série de confrontations et que le club de la capitale n'avait pas remporté un trophée depuis 2008. Le match à venir devrait donc tenir toutes ses promesses et le résultat paraît aujourd'hui bien difficile à prédire.

Jose Mourinho

Entaîneur du Real Madrid

"Pour moi, une rivalité est une rivalité, et quand c'est une bonne rivalité, c'est une bonne chose. Par exemple, à Valence, je dois féliciter les supporters des deux équipes : aucun problème dans le stade, aucun problème dans les rues, tout le monde est rentré à la maison en un morceau. Donc quand la rivalité est juste sur le terrain et que tout se passe bien après le match, c'est une bonne rivalité qui motive tout le monde.".

Mourinho et son vis-à-vis catalan, Pep Guardiola, ont néanmoins attisé les tensions en échangeant quelques saillies en prépération de cette double confrontation continentale. Mourinho s'évertue à mettre en difficulté l'entraîneur de Barcelone qui avait laissé entendre que le choix d'un entraîneur portugais pour le match aller n'était peut-être pas le plus pertinent. Guardiola voit clair dans le jeu de Mourinho.

Pep Guardiola

Entraîneur de Barcelone

"Demain à 20h45, nous irons sur le terrain pour jouer au football du mieux que nous pouvons. Dans cette salle, c'est lui le patron, le maître. C'est lui qui en sait le plus et je n'entends pas entrer en conflit avec lui sur ce terrain. Je veux juste lui rappeler que nous avons été ensemble pendant 4 ans, il me connaît et je le connaîs."

Côté terrain, le Barça devra composer sans son stratège Andres Iniesta, blessé. Si Barcelone disputera sa 4ème demi-finale successive, le Real est pour la première fois dans le dernier carré depuis 2003.

Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La population chinoise a atteint 1,3397 milliard d'habitants en 2010 (recensement)
Wu Bangguo appelle à renforcer les relations avec le parlement français
Vers où l'énergie nucléaire mondiale devra-t-elle aller ?
Coopération médiatique Chine-Afrique : une force commune pour la vérité (REPORTAGE SPECIAL)
Qui la Chine menace-t-elle ?
La duplicité et les droits de l'homme ne vont pas bien ensemble
Bo'ao fait entendre la voix d'Asie au monde