Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>SportsMise à jour 22.04.2011 14h01
Clarifications de la Confédération africaine de handball sur la 27e Coupe des clubs vainqueurs de coupe à Yaoundé

A la veille de la finale messieurs et à deux jours de la fin du tournoi organisé depuis le 10 avril à Yaoundé avec 8 équipes en messieurs et 5 en dames, la Confédération africaine de handball (CAHB) représentée par le secrétaire général, le médecin-colonel Dr. Nicole Asselé, ont donné jeudi à la presse des clarifications sur la 27e Coupe des clubs vainqueurs de coupe.

"Le Cameroun a accepté d'abriter cette compétition au pied levé. (Il) n'a eu qu'un mois et demi pour (la) préparer", a expliqué Dr. Asselé, en compagnie du président de la Fédération camerounaise de handball (Fecahand), Jules Moudime Ndjala. "Cette compétition devait avoir lieu en Egypte aux mêmes dates. Vu les problèmes sociopolitiques, cela n'a pu être possible", a-t-elle rappelé.

Sur la base du règlement de la CAHB, le rendez-vous aurait dû être transféré d'office au siège de cette organisation à Abidjan en Côte d'Ivoire où, malheureusement aussi, le climat sociopolitique ne s'y prêtait pas. Restait alors le Gabon, en tant que pays d'origine du secrétaire général. Ce choix non plus n' était pas envisageable, en raison des préparatifs de la prochaine Coupe d'Afrique des Nations de football (CAN) en 2012, a en outre relevé Nicole Asselé.

Outre le Cameroun présent avec quatre clubs dont deux en messieurs (Fap et Minuh) et deux en dames (Tkc et Fap), 8 autres pays y participent. Le Congo-Brazzaville et à sa voisine la République démocratique du Congo (RDC) sont également les seuls à avoir aligné une équipe dans chacune des deux catégories, respectivement Asel en dames et Munsiport en messieurs, et Héritage en dames et JSK en messieurs.

Contrairement à l'Angola avec Pétrosport en dames, le Gabon avec le stade de Mandji, le Maroc avec Wydad Smara, l'Egypte avec Zamalek et le Bénin avec Aspac n'ont déplacé que leurs formations masculines. Ils devaient être rejoints par le club nigérian Road Safety, mais celui-ci a été bloqué par la fermeture des frontières liée à l'élection présidentielle, a fait savoir Dr. Asselé.

Du reste, la compétition a été organisée en deux poules chez les messieurs, contre une seule chez dames où il a été aussi enregistré le désistement du club Lonab du Burkina-Faso. Pour le secrétaire général de la CAHB, le Cameroun s'en sort malgré tout " plus ou moins bien" dans l'organisation de l'événement émaillé par quelques incidents antisportifs de joueurs sanctionnés par des suspensions et des amendes tournant autour de 200 euros par cas.

A la veille de la finale opposant vendredi Zamalek d'Egypte et Fap du Cameroun en messieurs, ce jeudi marque la dernière journée de classement dans cette catégorie et l'avant-dernière chez les dames. Chaque vainqueur de la finale recevra une prime de 5.000 euros. "Notre objectif n'est pas de donner de grandes enveloppes, mais de faciliter la participation des pays aux compétitions", a expliqué Dr. Asselé, secrétaire général du ministère gabonais des Sports.


Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine intensifie la lutte contre l'utilisation illégale de matières non-comestibles dans la nourriture
Chine : Hu Jintao visite l'Université Tsinghua la veille de la célébration de son centenaire
Qui la Chine menace-t-elle ?
La duplicité et les droits de l'homme ne vont pas bien ensemble
Bo'ao fait entendre la voix d'Asie au monde
Les occidentaux devraient en apprendre davantage sur la Chine
Le sommet du BRICS, un rendez-vous faisant époque (partie I)