Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 22.03.2012 15h18
La cyber menace de l'étranger se profile

Les cyber-attaques lancées sur la Chine à partir de bases à l'étranger ont considérablement augmenté en 2011, s'élevant à 8,9 millions d'ordinateurs affectés contre 5 millions l'année précédente, selon un rapport de sécurité du réseau.

Le Japon a été la source de la plupart des attaques (22,8 %), suivi de près par les États-Unis (20,4 %) et la République de Corée (7,1%).

Le rapport, publié lundi par l'équipe chinoise du centre de coordination du réseau national de l'informatique et d'intervention technique d'urgence, a constaté que 11 851 adresses de protocole Internet basées à l'étranger avaient controlé 10.593 sites web chinois l'année dernière.

"Cela montre que les sites Web chinois font toujours face à un sérieux problème d'attaque de pirates étrangers ou d'adresses IP," a déclaré Wang Minghua, directeur adjoint de l'équipe du département opération, lors d'une conférence de presse lundi.

Ces attaques incluent la destruction de serveurs, la déformation du contenu de sites Web et le vol de données personnelles des utilisateurs du Web chinois.

Les pirates d'outre-mer ont modifié le contenu de 1.116 sites Internet chinois, dont 404 gérés par des organismes gouvernementaux, a confié Wang à China Daily, ajoutant qu'ils peuvent avoir été responsable de beaucoup plus, les adresses et les noms qu'ils utilisent étant souvent difficiles à retracer.

On sait que de nombreux hackers utilisent des programmes style Cheval de Troie pour voler des données personnelles, Zhou Yonglin, le directeur de l'équipe du département opération, a indiqué : «l'argent n'est pas la seule motivation", comme dans plusieurs cas, les pirates avaient l'intention d'accéder aux réseaux de l'Etat et dérober des informations confidentielles.

S'ils avaient réussi, "cela aurait été pire et aurait augmenté les difficultés du gouvernement pour assurer la sécurité en ligne", a-t-il ajouté.

Les entreprises chinoises et les fournisseurs de services Internet ont été invités à investir plus de temps, d'énergie et d'argent dans le développement de systèmes de sécurité en ligne.

"Même si la nature de cyber-attaques varie, ils utilisent généralement des vulnérabilités dans le système pour pénétrer dans les systèmes informatiques," a confié à China Daily, Evgeny Aseev expert de logiciels anti-virus.

Aseev, qui dirige le laboratoire de l'Asie-Pacifique de Kasperky, une entreprise de logiciels de sécurité russe, a déclaré qu'un logiciel malveillant (ou malware), était utilisé dans plus de 20% des cyber-attaques.

Il a souligné que de nombreuses failles existent encore dans la sécurité des sites Web gérés par les gouvernements et les entreprises, ce qui en fait des cibles vulnérables et que la popularité des sites de réseautage social a rendu la tache facile aux pirates d'attirer les utilisateurs à leur insu à télécharger des logiciels malveillants.

Les internautes peuvent renforcer leur sécurité par la mise à jour régulière de leurs logiciels système de veille sur le site web des liens étrangers tout en utilisant les outils de messagerie instantanée, a-t-il dit, ajoutant que le maintien d'importants fichiers de données chiffrées et l'utilisation de mots de passe complexes sont tout aussi importants.

Enquêtes

Kang Kai, le propriétaire de Thinkmo, un site dédié à l'apprentissage de l'anglais à Tianjin, a fait savoir que son site avait subi au moins une attaque tous les mois.

«En tant que petite entreprise d'Internet, nous ne pouvons pas nous permettre d'employer une grande équipe de maintenance. Nous ne pouvons pas recourir à des privés ou professionnels de l'informatique après chaque attaque," a-t-il confié.

Pour aider les sites web privés attaqués et maintenir la sécurité en ligne, le ministère de l'industrie et des technologies de l'information a lancé plusieurs enquêtes depuis Juin dernier et les autorités ont empêché la propagation de virus en ligne 14 fois l'année dernière, selon le rapport.

Cependant, la Chine a également été la source d'attaques de réseaux dans d'autres pays.

«Notre équipe a reçu plus de 500 plaintes de la part d'associations de réseaux étrangers l'année dernière," a annoncé M. Zhou. "La sécurité sur Internet n'est pas le devoir que d'un pays. C'est un problème mondial."

La Chine a signé des accords avec 40 pays et 79 organisations pour lutter contre les cyber-attaques, indique le rapport.


Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Principales nouvelles du 21 mars
L'« aurore » a-t-elle fait son apparition en Libye ?
La politique extérieure de la Chine : pas plus qu'elle ne peut assumer
Le recours américain devant l'OMC contre les quotas de la Chine sur les terres rares pourrait aggraver la situation