Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 07.03.2012 08h35
Le ministre chinois des Finances s'engage à soutenir le financement de l'éducation

Le ministre chinois des Finances Xie Xuren a déclaré mardi que les gouvernements à tous les niveaux se sont efforcés d'assurer que les dépenses d'éducation représentent 4% du produit intérieur brut (PIB) dans leurs budgets pour cette année.

M. Xie s'est exprimé ainsi lors d'une conférence de presse organisée en marge de la session annuelle de l'Assemblée populaire nationale (APN, parlement chinois).

Les dépenses d'éducation inscrites au budget pour 2012, si elles sont effectivement réalisées, marqueront l'accomplissement des engagements gouvernementaux pris il y a deux ans concernant l'augmentation de ces dépenses.

Selon un plan national pour la réforme et le développement de l'éducation pour la période allant jusqu'à fin 2020, le gouvernement chinois a promis d'accroître ses investissements dans l'éducation et s'est engagé à ce que les dépenses dans ce secteur représentent 4% du PIB national.

Cette politique a aussi été annoncée dans le rapport d'activité du gouvernement prononcé par le Premier ministre chinois Wen Jiabao lors de la session annuelle de l'APN.

La Chine a fixé un budget d'environ 2 200 milliards de yuans (348,95 milliards de dollars) pour l'éducation cette année. Ce chiffre est supérieur aux 2 020 milliards de yuans nécessaires pour répondre à l'objectif des dépenses d'éducation fixé par ce plan national.

Les gouvernements locaux se sont tournés vers de nouvelles sources de financement pour soutenir l'éducation, notamment en utilisant 10% des fonds issus des transferts de terrains pour la construction d'écoles.

Source: xinhua

Articles pertinents
Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 6 mars
Principales nouvelles du 6 mars
Plutôt une réforme imparfaite qu'une crise !
La victoire de Poutine devrait favoriser les relations sino-russes (COMMENTAIRE)
Deux sessions pour l'histoire…