Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 03.03.2012 12h46
La NASA a perdu des codes de commande de la station spatiale ISS

Un ordinateur portable volé à la NASA l'an dernier contenait des codes de commande non cryptés utilisés pour contrôler la station spatiale internationale (ISS), a révélé l'inspecteur général de l'agence, dans son rapport écrit remis au Congrès américain portant sur la cybersécurité de la NASA, rapportent jeudi les médias américains.

La revue spécialisée PC Magazine, qui s'est faite l'écho de ce rapport, a signalé que l'ordinateur en question, subtilisé à la NASA en mars 2011, contenait les algorithmes de commande de l'ISS et que ce vol faisait partie des "5 408 incidents de sécurité informatique survenus en 2010 et 2011". Ces incidents ont abouti "à l'accès non autorisé aux systèmes informatiques de la NASA et à l'installation de logiciels malveillants sur ces systèmes", a fait savoir l'inspecteur général, Paul Martin, à la Chambre des représentants américains dans sa lettre datée de mercredi.

D'autres portables volés durant la même période contenaient des données relatives à Orion, le véhicule spatial habitable multifonctionnel (MPCV, Multi-Purpose Crew Vehicle) actuellement en cours de construction en vue de futurs vols habités de la NASA. La NASA a signalé "la perte ou le vol de 48 appareils informatiques portables appartenant à l'Agence" entre avril 2009 et avril 2011.

Ces incidents de sécurité ont entraîné plus de 7 millions de dollars de pertes. La NASA estime que certaines infractions informatiques ces deux dernières années étaient l'œuvre de pirates amateurs et cybercriminels et que d'autres pourraient être le fait d'agents étrangers.

La NASA est dotée d'un budget informatique annuel de 1,5 milliard de dollars, dont environ 58 millions sont destinés à assurer la sécurité de ses systèmes informatiques, mais l'agence est à la traîne en ce qui concerne l'encryptage de certaines données vulnérables, indique PC Magazine.

Les organismes fédéraux cryptent environ 54% de leurs ordinateurs portables et autres appareils mobiles en moyenne, mais jusqu'au 1er février dernier, la NASA n'avait crypté que 1% de ses systèmes mobiles.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 2 mars
Manille joue à nouveau les fauteurs de troubles
Se battre pour ses droits fait partie de la vie des affaires
Les déboires de DSK auront-ils une fin ?