Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 21.02.2012 09h12
De nouveaux accidents ravivent le débat sur la sécurité des bus scolaires

Deux accidents impliquant des fourgonnettes transportant des écoliers, dans lesquels au moins trois jeunes ont été tués vendredi dernier, viennent de remettre la sécurité des autobus scolaires sous le feu des projecteurs.

Une fourgonnette transportant 15 élèves est entrée en collision avec un bus vendredi après-midi dans la province centrale du Henan, faisant au moins un mort et 13 blessés chez les étudiants, a déclaré dimanche le gouvernement local. Aucun des passagers du bus n'a, en revanche, été blessé.

Tous les étudiants blessés, dont deux gravement, seraient dans un état stable après traitement à l'hôpital, a déclaré dimanche dans un communiqué le service de communication du comté.

La collision s'est produite à environ 13 heures à un carrefour dans le comté de Luyi. Tous les passagers de la fourgonnette étaient des étudiants de l'école primaire locale de Beiguan.

Le conducteur de la fourgonnette a fui après l'accident avant d'être mis en en garde à vue peu après, selon le communiqué.

Le communiqué n'a pas précisé la cause de l'accident. Mais selon un responsable du Bureau de l'Education du comté, qui s'est exprimé sous couvert de l'anonymat, la fourgonnette semble avoir été en surcharge.

« Habituellement, une fourgonnette est autorisée à transporter huit passagers au plus. Or, celle-ci avait embarqué 15 passagers en plus du chauffeur », a-t-il déclaré.

L'école est située dans une zone urbaine et la plupart des étudiants vivent à proximité. Mais certains étudiants viennent de régions éloignées et doivent voyager entre l'école et leur domicile en fin de semaine. Parmi eux figurait une jeune fille de 12 ans d'une classe de sixième, qui a été tuée dans l'accident, selon le responsable.

Les parents de la jeune fille, en colère, ont protesté samedi devant les portes de l'école, où ils ont déposé des couronnes et un cercueil. La manifestation a duré jusque tard dans la nuit.

Wanyan Sixin, un habitant local qui demeure en milieu rural, et dont le fils et la fille vont à l'école, dit que les parents comme lui envoient leurs enfants dans des écoles en ville situées loin de chez eux, parce qu'ils veulent une meilleure éducation pour leurs enfants.

« La plupart des étudiants de mon village étudient dans les écoles rurales près de chez eux. Mais je préfère envoyer mes enfants dans une école en ville, où l'éducation est nettement meilleure », a-t-il dit.

Comme leur maison est située à huit kilomètres de l'école, les enfants de M. Wanyan vivent dans la maison d'un enseignant au cours de la semaine et rentrent chez eux deux fois par mois pour le week-end. M. Wanyan a dit qu'au début, il venait les chercher avec sa moto, de peur d'accidents de la circulation.

De nombreux internautes ont exprimé leur tristesse face à la mort de la jeune fille.

Sun Yueqing, un chauffeur de bus à la coopération Zhengzhou Public Transportation Co, a appelé les internautes à faire des dons au comté pour qu'il achète un autobus scolaire.

« Je voudrais faire don de 500 yuans (80 Dollars US), et s'il vous plaît, faites suivre mon message, si vous êtes d'accord », a dit M. Sun dans son micro-blog sur weibo.com. « C'est une nouvelle déchirante qu'un tel accident ait eu lieu dans ma ville natale ».

[1] [2]

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Nouvelles principales du 20 février
Sélection du Renminribao du 20 février
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?