Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 15.02.2012 10h34
Les iPad retirés des magasins dans des villes chinoises en raison d'un litige judiciaire

L'impact d'un litige judiciaire concernant l'utilisation du nom "iPad" s'est étendu à davantage de villes chinoises, des magasins locaux ayant retiré mardi de leurs étagères la populaire tablette d'Apple.

Le géant américain continue cependant de vendre ses produits dans les grandes villes chinoises comme Beijing et Shanghai, où les autorités chargées des marques ont déclaré qu'elles suivaient de près l'évolution de cette affaire.

Apple est au coeur d'une dispute judiciaire depuis qu'elle a perdu en décembre 2011 un procès contre la société Proview Shenzhen qui revendique le droit d'utiliser la marque "iPad" dans la partie continentale de Chine. Ce jugement menace les ventes d'iPad dans la partie continentale chinoise, le marché où Apple enregistre sa croissance la plus rapide.

Bien qu'Apple ait fait appel et que le verdict final n'ait pas encore été rendu public, les gouvernements de certaines villes chinoises ont pris la décision de saisir les iPad après avoir reçu des plaintes de Proview Shenzhen.

A Shijiazhuang, capitale de la province du Hebei (nord), les boutiques ont cessé de vendre des iPad et ont démonté les annonces publicitaires concernées, de peur de s'attirer des sanctions des autorités locales.

Les départements de l'industrie et du commerce à Shijiazhuang "ont saisi des iPad 2 et pris notre livre de comptabilité. Et maintenant, nous ne pouvons que vendre les iPad en secret", a indiqué Mme Jiao à l'agence de presse Xinhua (Chine Nouvelle). Jiao, qui préfère ne dévoiler que son nom de famille, est employée chez un revendeur Apple autorisé.

Cependant, les autorités d'autres villes, dont Beijing et Shanghai, ont annoncé qu'elles continuaient de suivre cette affaire et ne prendraient pas d'actions avant la conclusion de l'enquête.

Dans la boutique officielle d'Apple située dans le centre commercial de Xidan à Beijing, les ventes se déroulaient normalement, et la plupart des consommateurs n'étaient pas au courant du litige judiciaire en cours.

"Apple reste Apple, peu importe le nom, et je continuerai à acheter leurs produits", a affirmé un consommateur.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 14 février
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?