Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 28.12.2010 13h54
La liseuse Kindle 3, l'objet le plus vendu de l'histoire d'Amazon

Amazon a annoncé lundi que le Kindle 3, son lecteur de livre numérique, était devenu l'objet le plus vendu de l'histoire du site de commerce en ligne, il a même éclipsé le dernier opus de la saga des livres Harry Potter.

"Nous sommes reconnaissants aux millions de clients qui ont fait du tout nouveau Kindle le produit le plus vendu de l'histoire d'Amazon, surpassant Harry Potter 7s", a souligné dans un communiqué le PDG fondateur, Jeff Bezos.

Pas de concurrence avec l'iPad

"Nous voyons que beaucoup de clients qui achètent des Kindle ont aussi une tablette à cristaux liquides. Les clients indiquent qu'ils utilisent leur tablette pour les jeux, les films, et naviguer sur internet, et leur Kindle pour lire. Ils indiquent qu'ils préfèrent le Kindle pour la lecture parce qu'il est plus léger, ne provoque pas d'inquiétude que la batterie puisse lâcher (...), et bénéficie de la technologie d'encre électronique Pearl, ressemblant au papier, qui réduit la fatigue oculaire, ne perturbe pas le sommeil en soirée, et marche à la lumière du soleil en extérieur, ce qui est important surtout pour les lectures de vacances", a expliqué M. Bezos.

Un prix comparativement modique

D'ailleurs, le prix comparativement modique du Kindle (à partir de 139 dollars, contre à partir de 499 dollars pour l'iPad d'Apple), est également un "facteur clé" de sa popularité, a dit le PDG d'Amazon.

Christine Lopez

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : les bénéfices des grandes entreprises industrielles en hausse de 49,4% pour les onze premiers mois
Huit touristes américains tués dans un accident de la route en Egypte
Comment vendre l'image d'un Dragon amical ?
Les mesures de règlement des embouteillages à Paris méritent d'être étudiées par Beijing
Interaction active entre la Chine et le monde
Ne pas céder l'Afrique à la Chine est une logique perverse
Pourquoi le « Made in China » est plus cher