Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 07.12.2010 10h47
Google lance ses eBooks en concurrence avec Amazon et Barnes & Noble

La librairie numérique commerciale de Google, rebaptisée désormais « Google eBooks », a été lancée lundi aux Etats-Unis. Les autres pays devront patienter jusqu'à l'an prochain pour pouvoir accéder à la plate-forme de vente de livres électroniques du moteur de recherche américain.

Au programme, « plus de trois millions » de livres disponibles, dont « quelques centaines de milliers payants ». Pour le reste, il s'agit de livres tombés dans le domaine public et libres de droits.

Google signe ainsi son entrée sur un marché dominé par Amazon et Apple. Pour attirer les lecteurs, le groupe internet souligne que les livres achetés dans la librairie en ligne Google pourront être lus sur n'importe quel équipement. On pourra ainsi lire les eBooks sur PC, via une appli web, sur smartphone (Android ou Appel), sur iPad/tablettes et une immense majorité des eReaders (comme ceux de Sony), sur son ordinateur, enfin sur son iPhone.

Son partenariat avec des libraires indépendants a déjà commencé. Aux Etats-Unis, la Fédération des libraires indépendants a signé un accord pour utiliser la plate-forme de Google il y a quelques mois. En France, le moteur américain a enfin signé une trêve avec le premier groupe d'édition français, Hachette, pour parvenir à un « protocole d'accord destiné à fixer les conditions de la numérisation, par Google », des ouvrages épuisés dont les droits sont contrôlés par Hachette. Au total, cet accord concernera 40 000 à 50 000 livres devenus indisponibles à la vente, et aucune nouveauté ou ouvrage disponible.

Christine Lopez

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine va améliorer le système de financement des hôpitaux en zone rurale
Trois satellites Glonass russes s'écrasent dans l'océan Pacifique
L'UE doit davantage tenir compte des plaintes et des demandes de l'Afrique
Les enseignants doivent-ils vraiment se mettre à genoux devant leurs étudiants ?
"Sommet de Hambourg" : l'Europe doit-elle embrasser le dragon chinois ?
« Atterrissage en douceur » pour l'économie chinoise ?
Le changement climatique est plus qu'un problème de négociations