100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Sci-EduMise à jour 11.01.2010 14h19
Une donation faite en faveur de l'Université de Yale provoque des débats

Un étudiant reconnaissant envers son université américaine a voulu lui renvoyer l'ascenseur. Mais cette donation record de 8 888 888 dollars faite par un diplômé chinois à son école de l'Université de Yale a suscité un large débat en Chine. Alors que certains disent que Zhang Lei est libre d'agir comme bon lui semble, d'autres demandent pourquoi il n'a pas fait cette donation en faveur de l'Université où il avait commencé ses études à Beijing.

Le Président de l'Université de Yale Richard Levin et le doyen de l'Ecole de Gestion Sharon M. Oster étaient avec M. Zhang à Beijing la semaine dernière lorsque celui-ci a fait part de sa donation. Ils prenaient part à un groupe de discussion sur le sujet « Investir dans l'Empire du Milieu ».

Ainsi que l'a déclaré M. Levin, « Ce cadeau proprement extraordinaire et notable reflète le profond engagement envers Yale que Zhang Lei partage avec de si nombreux camarades diplômés de l'Ecole de Gestion. La générosité de M. Zhang est aussi un pas significatif dans la réalisation du nouveau campus de l'Ecole de Gestion ».

Cette donation servira d'abord à aider à la construction du nouveau campus de l'Ecole de Gestion, alors qu'une autre partie servira à fournir un soutien universitaire au Programme de relations internationales du nouvel Institut Jackson des Affaires Mondiales de Yale, ainsi qu'à financer toute une variété d'activités de l'Université liées à la Chine.

En Chine même, les opinions qui se sont exprimées sur des forums en ligne depuis que l'affaire a éclaté il y a quelques jours sont partagées. Sur pinggu.org, un forum tenu par l'Université Renmin de Chine ou M. Zhang avait été admis comme étudiant en Finances Internationales en 1989, les internautes, dont des anciens élèves de l'Université, sont divisés.

Certains ont ainsi demandé pourquoi Zhang Lei, diplômé de Yale il y a moins de dix ans, a choisi une institution étrangère plutôt que son Université chinoise pour faire cette donation. Mais un nombre plus grand d'internautes lui ont exprimé leur soutien, déclarant que, considérant la gestion des universités en Chine, des améliorations sont toujours possibles.

Un analyste de renom a demandé plus de tolérance envers cette donation.

« Nous devrions regarder cette nouvelle d'un point de vue international », dit ainsi Chi Fulin, professeur et Président de l'Institut Chinois pour le Développement et la Réforme. Il dit que, certes, Yale est le récipiendaire des fonds, mais que cette donation profitera aussi à la Chine.

« Cela favorisera la promotion des programmes d'échange sino-américains, et plus de Chinois y participeront », dit-il, soulignant au passage que la Chine a aussi reçu beaucoup de soutiens et de financements de la part de donateurs étrangers et que l'initiative de Zhang Lei devait être considérée avec « respect, compréhension et encouragement ».

En termes d'échanges culturels et éducatifs entre la Chine et les Etats-Unis, l'aide financière fournie par le gouvernement américain est assez limitée, et une grande part provient d'organisations non gouvernementales. « La Chine devrait également essayer dans le futur d'attirer plus de donations via ce genre de canaux », dit-il.

D'après le site internet de Yale, Zhang Lei est né dans le Centre de la Chine en 1972. A l'âge de 17 ans, lors de l'examen d'entrée à l'université de sa province, il est arrivé premier sur environ 100 000 étudiants avant d'être admis par l'Université Renmin.

Zhang Lei dit que Yale a changé sa vie et lui a transmis l'esprit du don. Dans son profil, il a écrit : « Yale a aidé la Chine depuis plus de 100 ans. Nombre de dirigeants chinois ont fait leurs études à Yale. Mais cette relation a été à sens unique pendant trop longtemps et je veux contribuer à changer cela ».

Su Jing, diplômé de Yale avec une maîtrise de droit et de politique de l'environnement en 2008 partage ce point de vue.

« Lorsque je serai plus à l'aise financièrement, je songerai aussi à faire un don à Yale. Elle m'a tellement appris, surtout comment travailler en réseau et sur les valeurs mondiales », a déclaré Su Jing, ajoutant que les Universités chinoises devraient améliorer leurs réseaux d'anciens élèves afin de leur faire savoir qu'on ne les a pas oubliés.

Zhang Lei, diplômé de l'Ecole de Gestion de Yale en 2002, a travaillé pour le Bureau des Investissements de Yale sous la responsabilité de David Swensen, responsable en chef de l'investissement. En 2005, il a fondé Hillhouse Capital Management Ltd, un fonds d'investissement basé à Beijing, qui gère 2,5 milliards de dollars US.

L'Ecole de Gestion de Yale souhaite collecter 300 millions de dollars d'ici 2011 afin d'assurer sa « prééminence dans l'éducation du 21e Siècle », d'après son site officiel. Une des onze autres donatrices mentionnées sur le site n'est autre que Laura Cha de Hong Kong, ancienne Vice-présidente de la Commission de régulation des titres chinoise.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Une nouvelle vague de froid arrive sur la Chine avec encore plus de chutes de neige dans les jours à venir
Chine : Le revenu touristique serait en hausse de 9% en 2009
La France commence à envisager sérieusement la réalité chinoise
Le monde 2009 aux yeux des Chinois
La Chine de 2009 : être « incomprise » en tant que pays émergent
La Chine et l'Europe : plus partenaires qu’adversaires
Montée rapide d'une conscience civique au sein de la societe chinoise