Recevoir les       newsletters       gratuites
Accueil Notre Site Edition de Week-end Archives Chinois Anglais Japonais Espagnol Russe Arabe
CHINE
ECONOMIE
INTERNATIONAL
SCI-EDU
CULTURE
SPORTS
VIE SOCIALE
TOURISME
HORIZON
PHOTOS
DOCUMENTS
Dossiers
-Culture chinoise     <nouveau>
-Patrimoine

-La Chine en chiffres
-Guide de Beijing

-Tibet

-Régions

-Institutions

-Opéra de Pékin

-Les fêtes chinoises

-Portraits

-Ethnies

-Aperçu

VOIX DE LECTEURS
LIENS

Agence de presse Xinhua (Chine nouvelle)


Radio Chine Internationale


Centre d'Information


Beijing Information


Ambassade de France en Chine

Français>>Sci-Edu
Mise à jour 16.07.2007 14h39
Les nouvelles réalisations technologiques de l'Armée chinoise seront présentées au public prochainement

Une série de nouvelles réalisations technologiques, conçues et développées indépendamment par l'Armée populaire de Libération (APL) de Chine, sera présentée au public tout prochainement à l' « Exposition des succès de la défense nationale et de l'édification de l'Armée chinoise depuis la fondation de la Chine nouvelle - Nos troupes de combat s'en vont toujours vers le soleil ».

Selon un reportage publié par la Télévision centrale, un robot pouvant tourner, franchir ou passer par-dessus les obstacles constitue la plate-forme de combat des robots conçus et fabriqués de façon autonome par l'Université des sciences et techniques de la défense nationale. Ce robot est capable d'escalader les précipices et les abîmes de 35 centimètre de hauteur, de grimper les pentes de 45 degrés, de franchir les tranchées larges de 40 centimètres et de se charger d'un poids de 100 kilos. Il a la capacité de remplir, dans un environnement complexe et difficile, diverses tâches de reconnaissance, d'antiterrorisme, de déminage et d'élimination d'explosifs. Wang Dachuan, étudiant chercheur à l'Institut de l'ingénierie électromécanique et de la mécanisation de l'Université susmentionnée, a affirmé que celui-ci peut pleinement agir en coordination avec les meilleurs équipements existant de l'Armée chinoise et qu'il peut être utilisé dans les combats réels.

D'autre part, toujours selon le reportage, le système de téléguidage par le satellite « Beidou » (la Grande Ourse), une fois installé sur l'appareil de commande placé sur le lieu de l'Exposition, peut contrôler et surveiller les patrouilles de gardes-frontières qui font la ronde à plus de 3.000 kilomètres et peut communiquer directement avec elles au moyen de télécommunication par message court. Sa réussite a rompu le monopole américain et russe qui depuis de longues années contrôlait le système de repérage par satellite de navigation.

L'Exposition en question s'ouvrira le 16 juillet au Musée militaire de Beijing.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne



Adresse email du destinataire


 La Chine accélère la réforme de son secteur militaire

 Les investissements étrangers autorisés dans le secteur de la défense
Copyright © 2000-2005 Tous droits réservés.