Flash :

Les dix plus beaux paysages automnaux de Chine, Hulunber en tête La plus luxueuse suite de Dubaï Des préoccupations de court et long terme poussent M. Hollande à se rendre en Afrique Sortie du guide Michelin New York 2013 La tour du Croissant de Dubaï fait rêver La Turquie et l'Arabie saoudite coopèrent avec Al-Qaïda pour transférer des combattants en Syrie (ministère syrien des AE) Des allocations injustes critiquées dans le budget social israélien (media) Le Congrès des pouvoirs locaux et régionaux du Conseil de l'Europe définit ses priorités pour les quatre prochaines années La France reconnaît "avec lucidité" la repression "sanglante" de la manifestation d'Algériens à Paris le 17 octobre 1961 La Russie et les EAU souhaitent renforcer davantage la coopération et les investissements La Russie salue la volonté de la Géorgie de participer aux JO de Sotchi 2014 Le président français se rendra au Conseil européen, les 18 et 19 octobre 2012, à Bruxelles Herwig Van Staa élu nouveau président du Congrès des pouvoirs locaux et régionaux du Conseil de l'Europe Pakistan : 8 activistes tués dans une opération de l'armée Corée du Sud : chavirement d'un navire garde-côtes au large de l'île de Jeju, trois disparus Des ministres japonais se rendent au sanctuaire Yasukuni Afghanistan : 45 soldats blessés dans un attentat-suicide Hollande plaide pour une intégration européenne à plusieurs vitesses Le président sud-coréen visite l'île Yeonpyeong près de la frontière maritime avec la RPDC La visite au sanctuaire Yasukuni, signe du militarisme de la droite japonaise (COMMENTAIRE)

Beijing  Ensoleillé  20℃~7℃  City Forecast
Français>>International

Le président sud-coréen visite l'île Yeonpyeong près de la frontière maritime avec la RPDC

( Xinhua )

19.10.2012 à 08h12

Le président sud-coréen Lee Myung-bak a effectué jeudi une visite surprise sur l'île Yeonpyeong, près de la frontière maritime avec la République populaire démocratique de Corée (RPDC), théâtre d'un échange de tirs meurtriers il y a deux ans.

La première visite du président sur l'île Yeonpyeong vise à renforcer la posture de défense de l'armée après la défection non détectée d'un soldat de la RPDC, qui a provoqué tôt ce mois en Corée du Sud un tollé public sur la brèche dans la sécurité frontalière, a expliqué aux médias sud-coréens un porte-parole présidentiel.

Cette visite s'intervient à moins d'une semaine du 2ème anniversaire du bombardement par la RPDC de cette île, dans laquelle deux marins ainsi que deux civils sud-coréens ont été tués.

La RPDC a justifié son bombardement en le considérant comme un acte d'autodéfense contre un exercice militaire conjoint entre la Corée du Sud et les Etats-unis près de la frontière maritime occidental, connus sous le nom de "Ligne de démarcation du nord" (Northern Limit Line, NLL).

La RPDC refuse de reconnaître la NLL, qui a été déterminée unilatéralement par le commandement des Nations Unis sous l'égide des Etats-unis à la fin de la guerre de Corée (1950-53).

Selon des critiques, cette visite surprise à deux mois de l'élection présidentielle sud-coréenne a été motivée par des considérations politiques.

News we recommend

Un Français vivant dans la région du Wannan Une Corée du Nord en pleine transformation vue par un photographe étranger   Le festival du sexe de Guangzhou connaît un véritable succès
La Chine teste la ligne ferroviaire en région montagneuse la plus rapide du monde   Les femmes les plus sexy de la Chine Qui sera le vainqueur du Soulier d'Or : Messi, Ronaldo, Falco...
La lettre d'Einstein sur Dieu mise en vente aux enchères sur eBay Le porte-avions chinois surpasse celui de la Russie en qualité d'armement, selon un expert Voici comment sera l'homme dans 1 000 ans, selon des scientifiques


  • Nom d'utilisateur
  • Anonyme

Sélection de la rédaction

Les Articles les plus lus |Sontage

Pages spéciales