Flash :

Chine : les touristes de la partie continentale à Taiwan ont triplé cette année pendant les vacances de la Fête nationale Un haut responsable chinois fait une proposition en trois points pour booster la coopération en Asie Manifestation seins nus de femmes devant le ministère de la Justice à Paris Photos: parc national des zones humides Dajiuhu à Shennongjia Le conseiller d'Etat chinois Dai Bingguo escorte le cercueil de Norodom Sihanouk au Cambodge La Chine lance une alerte jaune aux fortes vagues La Syrie prête à discuter d'un cessez-le-feu pendant la fête musulmane Aïd Al-Adha (ministère syrien) La Jordanie va organiser les élections législatives en 2013 Arabie saoudite: l'explosion d'une grenade fait un mort et 8 blessés près de Riyad Yémen: un conseiller irakien anti-terrorisme auprès du ministère de la Défense assassiné Bahreïn: le transporteur national reporte ses services vers l'Iran après le refus de Téhéran 494 000 Syriens se sont refugiés au Liban (HCR) Israël : Shimon Peres est susceptible de rejeter la demande de clémence pour l'ex-président Arrivée au Pakistan d'un haut responsable chinois pour une visite officielle Des militants de Gaza tirent des missiles sol-air sur des avions israéliens (médias) L'entreprise chinoise Zhongkun va louer une terre islandaise à des fins touristiques L'entreprise chinoise Zhongkun va louer une terre islandaise à des fins touristiques Le secrétaire d'Etat adjoint américain William Burns se rend au Myanmar Mercedes reste à la traîne, distancé par Audi et BMW en Chine Colombie : les négociateurs gouvernementaux et rebelles se rendent en Norvège pour reprendre les pourparlers de paix

Beijing  Ensoleillé  20℃~7℃  City Forecast
Français>>International

Israël : Shimon Peres est susceptible de rejeter la demande de clémence pour l'ex-président

( Xinhua )

18.10.2012 à 08h28

Le président israélien Shimon Peres devrait refuser une demande de clémence déposée lundi par son prédécesseur, Moshe Katzav, un délinquant sexuel reconnu coupable, a rapporté mardi les médias locaux, citant des sources proches du président.

Dans une décision historique rendu public en mars 2011, un tribunal de Tel-Aviv a condamné Moshe Katsav à sept ans de prison et deux ans de probation pour deux chefs d'accusation de viol et de plusieurs chefs d'accusation de harcèlement sexuel des femmes qui étaient ses subordonnées au cours de ses mandats comme ministre du Tourisme dans les années 90 et plus tard comme président israélien.

L'ancien président a commencé à purger sa peine en décembre 2011. En outre, il a été ordonné à verser une indemnité de près de 35.000 dollars américains à deux des trois victimes.

L'épouse de M. Katzav, Gila, a déposé lundi une demande de clémence en sa faveur, dans lequel elle a raconté la souffrance que M. Katzav et sa famille ont subi depuis longtemps.

"Mes enfants, mes petits-enfants, ma belle-mère âgée et ses frères et sœurs connaissent des souffrances insupportables et humiliantes", selon une copie de la lettre publiée lundi dans le quotidien israélien Yedioth Ahronoth.

"La condamnation publique et la campagne de sabotage médiatique qui ont précédé sa condamnation étaient notre lot au quotidien depuis plus de six ans et cela est une punition terrible pour lui et toute sa famille", a poursuivi la lettre.

"Nous craignons pour sa sécurité", a dit Gila Katsav dans sa lettre à M. Peres.

Mardi, les médias locaux ont révélé que les détenus de la prison de Ma'asiyahu étaient en train d'harceler l'ancien président : le maudissant, mouillant son matelas, et volant sa nourriture.

Lors qu'il était président, M. Katzav avait refusé la clémence à dix détenus qui le tourmentent actuellement, selon Yedioth Ahronoth. L'un d'eux s'appelle Ami Poper, un meurtrier qui purge une peine de prison de 40 ans, qui a été transféré à une autre prison mardi pour avoir mené l'assaut sur M. Katzav.

Des proches collaborateurs du président Peres ont évalué "zéro" les chances qu'il pardonnerait M. Katzav, citant le président comme étant "archi- intolérant" envers les délinquants sexuels, les trafiquants de drogue et les pédophiles.

Les experts juridiques ont noté que la grâce présidentielle n'est possible que pour les détenus qui ont avoué leurs crimes et exprimé des remords, dont aucun n'est vrai dans le cas de M. Katzav. L'ancien président a affirmé à maintes reprises qu'il est victime d'une campagne médiatique hostile.

News we recommend

Un Français vivant dans la région du Wannan Une Corée du Nord en pleine transformation vue par un photographe étranger   Le festival du sexe de Guangzhou connaît un véritable succès
La Chine teste la ligne ferroviaire en région montagneuse la plus rapide du monde   Les femmes les plus sexy de la Chine Qui sera le vainqueur du Soulier d'Or : Messi, Ronaldo, Falco...
La lettre d'Einstein sur Dieu mise en vente aux enchères sur eBay Le porte-avions chinois surpasse celui de la Russie en qualité d'armement, selon un expert Voici comment sera l'homme dans 1 000 ans, selon des scientifiques


  • Nom d'utilisateur
  • Anonyme

Sélection de la rédaction

Les Articles les plus lus |Sontage

Pages spéciales