Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 18.07.2012 08h19
La Russie propose une nouvelle réunion du Groupe d'action pour la Syrie à Moscou

La Russie a proposé que les membres du Groupe d'action pour la Syrie se réunissent à nouveau à Moscou fin juillet, a fait savoir mardi le vice-ministre russe des Affaires étrangères Guennadi Gatilov.

Il a précisé que la proposition avait été faite lors de l'entretien entre le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov et l'émissaire conjoint de l'ONU et de la Ligue arabe Kofi Annan.

"Les deux parties ont souligné que la situation en Syrie est inacceptable. La dynamique de Genève doit être maintenue. Pour cela, nous avons proposé de convoquer une réunion entre de hauts responsables du Groupe d'action à Moscou fin juillet", a déclaré M. Gatilov.

Lors de leur entretien lundi, Sergueï Lavrov et Kofi Annan ont notamment discuté de la mise en oeuvre de l'accord de Genève conclu le 30 juin par les membres du Groupe d'action.

Moscou a demandé à M. Annan de travailler avec les acteurs extérieurs et les groupes d'opposition syriens pour régler la crise. MM. Lavrov et Annan n'ont pas discuté du sort du président syrien Bachar al-Assad, a précisé M. Gatilov.

M. Annan a soutenu la proposition de la Russie de prolonger la mission d'observation des Nations Unies en Syrie, dont le mandat expire le 21 juillet, a déclaré M. Gatilov.

"La question de la prolongation de la présence de l'ONU en Syrie a été discutée. Nous pensons qu'elle joue un rôle important et constructif pour stabiliser la situation", a indiqué M. Gatilov, qui a ajouté que M. Annan partageait cette opinion.

Précédemment, Moscou avait menacé de bloquer un nouveau projet de résolution du Conseil de sécurité de l'ONU élaboré par les pays occidentaux prévoyant la prorogation de la mission d'observation en Syrie si la résolution comprenait des sanctions contre la Syrie.

M. Annan, qui effectue sa deuxième visite à Moscou après une première visite dans la capitale russe fin mars, doit rencontrer le président Vladimir Poutine mardi.

Selon le service de presse du Kremlin, M. Poutine a l'intention de réaffirmer son soutien au plan de paix Annan, qui est axé sur un règlement politique et diplomatique de la crise en Syrie.

Fin juin, des représentants de plusieurs grandes puissances mondiales et de pays arabes se sont réunis à Genève pour une conférence internationale sur la Syrie, et sont tombés d'accord sur une feuille de route prônant une transition conduite par les Syriens pour mettre fin au conflit qui dure depuis 16 mois dans le pays.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les principales nouvelles du 18 juillet
Le « modèle libyen » va t-il se reproduire en Syrie ?
Proposition pour une Autorité Fiscale Européenne (AFE), un Fonds de Réduction de la Dette et des Bons du Trésor Européens
Réticences de l'Allemagne quant à un accord sur la menace de la stabilité européenne