Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 01.04.2012 08h21
Le Trésor américain salue le renforcement du pare-feu de la zone euro

Le département du Trésor américain s'est félicité vendredi des derniers efforts de la zone euro pour renforcer son fonds de secours financier face à la crise de la dette.

"L'annonce de l'Eurogroupe aujourd'hui renforce un trajectoire d'efforts positifs pour renforcer la confiance dans la zone euro", a déclaré la porte-parole du Trésor américain Natalie Wyeth dans un communiqué.

"Ces derniers mois, les dirigeants européens ont fait des progrès importants pour traiter la lutte contre la crise, et nous nous félicitons de leur engagement sans équivoque à renforcer leur union monétaire. Nous souhaitons également poursuivre les discussions au sein du G20 sur la meilleure façon de relancer l'économie mondiale pour atteindre une croissance forte, durable et équilibrée", a ajouté Mme Wyeth.

Les ministres des Finances de la zone euro ont annoncé vendredi que les 17 pays membres de la zone euro avaient accepté de mettre en place un "pare-feu" financier d'un montant de 800 milliards d'euros (environ 1.100 milliards de dollars américains) visant à lutter contre la crise de la dette actuelle.

Le montant atteint est composé des 500 milliards d'euros de capacité de prêts du futur Mécanisme européen de stabilité (MES) et de 200 milliards d'euros déjà engagés par son prédécesseur temporaire, le Fonds européen de stabilité financière (FESF), ainsi que les 102 milliards d'euros déjà consentis à la Grèce.

Les ministres ont également déclaré que les pays de la zone euro s'étaient engagés à verser 150 milliards d'euros supplémentaires au FMI pour renforcer sa capacité de prêt.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
BRICS : la nouvelle voix mondiale
Tuerie en série en France : un cas grave qui donne matière à de profondes réflexions
Crise iranienne : la politique « deux poids deux mesures » des Etats-Unis