Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 21.03.2012 09h04
Le bilan des victimes dans la vague d'attentats en Irak s'alourdit à 43 morts et 198 blessés

Le bilan des victimes dans la vague d'attentats de mardi en Irak s'est alourdi à 43 morts et 198 blessés, a déclaré la police irakienne.

L'une des attaques les plus meurtrières a eu lieu dans la ville sainte chiite de Karbala, où deux attentats à la voiture piégée se sont produits simultanément près d'un commissariat de police, faisant au moins 13 morts et 38 blessés.

Une autre attaque meurtrière est survenue dans la ville de Kirkouk, située à quelque 250 km au nord de Bagdad, où deux explosions ont secoué un commissariat de police, tuant 10 policiers, un civil, et blessant 42 autres personnes, a indiqué à l'agence Xinhua une source de la police locale sous couvert d'anonymat.

Un troisième attentat à la voiture piégée a eu lieu dans une région située au sud de Kirkouk et a fait dix blessés, selon la source.

A Bagdad, un kamikaze a fait sauter sa voiture dans le district d'Alawi, dans le centre de la capitale irakienne, tuant au moins cinq personnes et blessant 28 autres, a indiqué à Xinhua une source du ministère irakien de l'Intérieur.

Dans la capitale irakienne également, une voiture piégée a explosé vers 10h15 heure locale (07h15 GMT) dans un parking proche du ministère irakien des Affaires étrangères, blessant six personnes, a fait savoir une source du ministère irakien de l'Intérieur.

A Hilla, au sud de Bagdad, un attentat suicide a fait deux morts et 30 blessés, selon la police locale.

Dans la ville sainte chiite de Karbala, deux personnes ont été tuées et environ 28 autres blessées dans deux attentats à la voiture piégée, qui se sont produits presque simultanément près d'une station de police, a révélé la police locale.

Dans la province d'Anbar, dans l'ouest de l'Irak, Qassim al-Fahdawi, gouverneur de la province, a échappé sain et sauf à un attentat à la voiture piégée prenant pour cible son convoi dans la ville de Ramadi, à quelque 100 km à l'ouest de Bagdad, a indiqué une source de la police provinciale, en ajoutant que quatre gardes du corps de M. Fahdawi avaient été blessés dans l'explosion.

Dans un incident séparé, un soldat a été tué et six civils ont été blessés dans un attentat à la bombe placée en bord de route contre une patrouille de l'armée irakienne à Ramadi, selon la source.

Dans la même province, des hommes armés ont lancé une attaque à la bombe contre la maison d'un policier dans la ville de Fallujah, à quelque 50 km à l'ouest de Bagdad, tuant sa femme et son fils.

Dans la province de Diyala, dans l'est de l'Irak, sept personnes, dont trois policiers, ont été blessées dans des attentats séparés qui se sont produits à travers la province, a déclaré à Xinhua une source du commandement des opérations provinciales, ayant requis l'anonymat.

Par ailleurs, deux personnes ont été tuées et plus de 13 autres blessées dans des attentats sporadiques dans la province de Salahudin, au nord de Bagdad, a indiqué à Xinhua une source provinciale.

Cette série d'attaques intervient le jour du 9e anniversaire de l'invasion américaine en Irak, du renversement de l'ancien dirigeant Saddam Hussein, et quelques jours avant l'organisation d'un sommet de la Ligue arabe prévu le 29 mars à Bagdad.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 20 mars
Principales nouvelles du 20 mars
L'« aurore » a-t-elle fait son apparition en Libye ?
La politique extérieure de la Chine : pas plus qu'elle ne peut assumer
Le recours américain devant l'OMC contre les quotas de la Chine sur les terres rares pourrait aggraver la situation