Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 09.03.2012 13h34
Sondage : La majorité des Israéliens s'opposent à une frappe unilatérale contre l'Iran

La plupart des Israéliens s'opposent à l'idée de lancer une attaque unilatérale contre les installations nucléaires de l'Iran sans le soutien des États-Unis, selon un sondage publié jeudi.

Selon le sondage, mené conjointement par le quotidien israélien Haaretz et Dialogue Institut, 58% des répondants ont dit qu'ils s'opposent a une action militaire unilatérale contre Téhéran, même si 50% ont dit qu'ils font confiance à la gestion de la question iranienne par le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le ministre de la Défense, Ehud Barak.

Les résultats sont en ligne avec ceux d'une enquête menée le mois dernier par Shibley Telhami, un chercheur non-résident à Brookings Institution, qui a constaté que seulement 19 % de la population israélienne soutient une attaque non-soutenue par les Etats-Unis contre l'Iran alors que près d'un tiers, 32%, s'opposent complètement à une frappe.

La publication du sondage Haaretz, mené au cours de la visite de Netanyahu à Washington plus tôt cette semaine à Washington, vient au milieu des rapports des médias d'un fossé grandissant entre Israël et les Etats-Unis sur la meilleure façon de traiter avec le programme nucléaire de Téhéran, ainsi que des lacunes importantes dans les perceptions de la gravité de la menace qu'il représente.

Lors d'une réunion avec le président Barack Obama, Netanyahu aurait dit au dirigeant américain que, même si il reste indécis sur l'opportunité de frapper les sites nucléaires de l'Iran, « toutes les options restent sur la table», selon des sources de la Maison Blanche qui ont été informées sur le contenu de la réunion.

Pour sa part, M. Obama a déclaré à M. Netanyahu que son administration a besoin de plus de temps pour les sanctions et la diplomatie de suivre leur cours, disant à Netanyahu, cependant, qu'il n'a pas exclu l'option militaire pour arrêter le programme nucléaire de Téhéran.

Alors que l'enquête a montré jeudi que de nombreux Israéliens ne sont pas d'accord avec leur leader quant à la viabilité d'une frappe, elle a également constaté que le soutien à Netanyahou est à son plus haut niveau de tous les temps.

Selon le sondage, le Likoud remporterait une victoire écrasante lors des prochaines élections, en prenant quelque 37 sièges au parlement.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 8 mars
Principales nouvelles du 8 mars
La Chine vote contre un prétexte pour la guerre
Même Poutine, mêmes vieilles politiques ?
Le rééquilibrage des relations extérieures de la Russie