Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 07.03.2012 10h26
Le chef de la défense américain affirme la possibilité d'une action militaire contre l'Iran

Le secrétaire américain à la Défense Leon Panetta a déclaré mardi que les États-Unis agiraient militairement contre l'Iran s'ils ne parvenaient pas à empêcher par d'autres moyens la République islamique de se doter de l'arme nucléaire.

« L'action militaire est la dernière alternative quand tout le reste échoue » a déclaré le chef du Pentagone devant l'American Israel Public Affairs Committee (AIPAC), un puissant groupe de lobbying israélien à Washington.

« Mais ne vous y trompez pas, nous agirons si nous le devons », a-t-il dit, faisant écho aux propos tenus par le président Barack Obama devant ce même forum dimanche, et lors de sa rencontre avec le Premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou lundi à la Maison Blanche.

« Que ce soit bien clair ; nous ne suivons pas une politique de confinement, notre politique est d'empêcher l'Iran d'acquérir l'arme atomique », a-t-il dit.

M. Panetta s'est aussi engagé à « fournir tout le soutien nécessaire à Israël pour maintenir sa supériorité militaire sur tout État ou toute coalition d'États, ainsi que sur les acteurs non-étatiques », qualifiant cette promesse de « dure comme fer ».

Évoquant les systèmes sophistiqués de défense antimissile d'Israël et la livraison prévue par les États-Unis du nouveau chasseur F-35, il a déclaré que cela fournirait à cet État une supériorité aérienne « incontestable ».

M. Obama n'est pas parvenu à persuader M. Nétanyahou de s' abstenir d'action militaire unilatérale contre les sites nucléaires iraniens lors de leur rencontre de haut niveau ce lundi.

Il tentait de convaincre le chef de gouvernement israélien de laisser davantage de temps à la diplomatie et aux sanctions pour qu'elles puissent fonctionner.

« Aucun d'entre nous ne peut se permettre d'attendre beaucoup plus longtemps », a déclaré M. Nétanyahou à l'AIPAC lundi soir.

« En tant que Premier ministre d'Israël, je ne permettrai jamais que mon peuple vive sous la menace de l'annihilation », a-t- il déclaré.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 7 mars
Principales nouvelles du 7 mars
Le rééquilibrage des relations extérieures de la Russie
Plutôt une réforme imparfaite qu'une crise !
La victoire de Poutine devrait favoriser les relations sino-russes (COMMENTAIRE)