Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 06.03.2012 08h23
La victoire de Poutine devrait favoriser les relations sino-russes (COMMENTAIRE)

Suite à la victoire de l'actuel Premier ministre Vladimir Poutine à l'élection présidentielle russe de dimanche, on s'attend à ce que les relations entre la Chine et la Russie continuent de se développer au cours des six prochaines années.

Depuis son arrivée au pouvoir en 2000, M. Poutine, en collaboration avec les dirigeants chinois, a œuvré activement en faveur des relations bilatérales.

En 2001, les deux pays ont signé le Traité sino-russe de bon voisinage, d'amitié et de coopération, ce qui a consolidé la confiance politique mutuelle et ouvert la voie à l'approfondissement des relations bilatérales.

La coopération entre la Chine et la Russie, deux pays dont les économies sont fortement complémentaires, jouit de belles perspectives d'avenir. Beijing et Moscou ont prévu de renforcer leur partenariat dans des secteurs tels que le commerce, l'énergie, et la technologie.

Si l'on examine par exemple le commerce dans le domaine de l'énergie entre les deux pays, on constate que le partenariat a non seulement contribué à assurer la sécurité énergétique de la Chine, mais qu'il a également offert à la Russie un marché stable pour ses exportations dans la région Asie-Pacifique.

Le partenariat bilatéral bénéficie également d'un large soutien public. Les fréquents échanges entre les Russes et les Chinois ont favorisé la compréhension et l'amitié entre les deux peuples.

Au plan international, la Chine et la Russie, en tant que membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies, partagent des points de vue identiques ou similaires sur de nombreux dossiers tels que la crise dans le monde arabe, le changement climatique et les problèmes économiques mondiaux.

Les deux pays, dont les économies sont toutes deux de grandes économies émergentes, ont également essayé de faire avancer des réformes cruciales concernant la structure politique et économique mondiale.

En tant que membres du groupe BRICS, au sein duquel la Chine et la Russie sont associées à trois autres grandes économies émergentes (Brésil, Inde et Afrique du Sud), Beijing et Moscou ont toujours cherché à accroître la représentation des pays en développement dans les grandes organisations internationales telles que la Banque mondiale et le Fonds monétaire international.

En Asie centrale, la Chine et la Russie sont deux membres importants de l'Organisation de coopération de Shanghai (OCS), qui sert d'instance d'échanges principale aux pays de la région et leur permet de promouvoir la sécurité, la stabilité et le commerce.

L'élection de M. Poutine à la présidence de la Russie, espérons-le, favorisera le développement de relations déjà solides entre la Chine et la Russie. Le renforcement de ces liens est dans l'intérêt des deux pays, mais pas seulement : il est aussi bénéfique pour les pays du monde entier.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 5 mars
Principales nouvelles du 5e mars
Deux sessions pour l'histoire…
Les deux sessions de l'APN et de la CCPPC : ce qui nous préoccupe et nous intéresse le plus
Manille joue à nouveau les fauteurs de troubles