Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 13.02.2012 08h12
Un haut responsable américain au Sri Lanka

Un haut responsable américain est arrivé dimanche au Sri Lanka pour des discussions jugées d'une grande importance avec le gouvernement sri lankais, au moment où ce pays insulaire s'apprête à affronter des pressions au Conseil des droits de l'Homme de l'ONU pour qu'une enquête internationale soit menée sur les présumés crimes de guerre commis à la fin du conflit entre l'armée et les Tigres tamouls.

Le secrétaire d'Etat adjoint américain pour les affaires de l'Asie du Sud et centrale, Robert Blake, est arrivé au Sri Lanka pour un séjour de 48 heures au cours duquel il s'entretiendra avec le ministre sri lankais des Affaires extérieures et d'autres responsables, a annoncé le gouvernement sri lankais.

La sous-secrétaire d'Etat américaine pour la sécurité civile, la démocratie et les droits de l'Homme, Maria Otero, accompagne M. Blake et tous deux s'adresseront aux médias à la fin de leur visite au Sri Lanka lundi prochain.

L'armée sri lankaise est accusée d'avoir commis des crimes de guerre en 2009, durant la dernière phase de la guerre contre les rebelles des Tigres tamouls, laquelle a déchiré l'île durant trente ans.

Le Sri Lanka a toutefois démenti cette accusation et rejeté les appels à une enquête internationale indépendante sur ce sujet dans le pays.

Le gouvernement sri lankais a déclaré qu'il mettrait en oeuvre les recommandations émises par la Commission de la réconciliation et des leçons tirées de la guerre (LLRC), une commission nationale chargée de traiter les questions relatives à la guerre.

Néanmoins, lors de la session du Conseil des droits de l'Homme de l'ONU qui se tiendra à Genève fin février, on s'attend à ce que le gouvernement américain exerce des pressions pour qu'une enquête internationale soit ouverte sur les présumés crimes de guerre qui auraient été commis au Sri Lanka.

L'ambassadeur des Etats-Unis chargé des questions relatives aux crimes de guerre, Stephen Rapp, s'est aussi rendu au Sri Lanka la semaine dernière et a rencontré les familles de civils tués ou disparus pendant le conflit dans le nord du pays.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 12 février
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?