Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 13.02.2012 08h10
L'Argentine accepte la médiation de l'ONU dans la dispute sur les Malouines

L'Argentine a accepté une offre de médiation présentée par les Nations unies dans sa querelle avec la Grande-Bretagne sur les îles Malouines (appellées les îles Falkland par la Grande-Bretagne) depuis longtemps controversées, a déclaré le ministère argentin des Affaires étrangères.

Selon un communiqué publié par le ministère, le ministre des Affaires étrangères Hector Timerman a informé vendredi le président de l'Assemblée générale de l'ONU, Nassir Abdulaziz Al-Nasser, de la récente escalade de la dispute sur les Malouines.

M. Al-Nassar a souhaité que les deux gouvernements puissent recourir à des moyens pacifiques dans le cadre du droit international afin de résoudre leur dispute et a proposé de servir de médiateur entre les deux parties.

L'Argentine et la Grande-Bretagne réclament depuis longtemps la souveraineté de ces îles disputées, situées à quelque 460 km des côtes argentines. La querelle a mené à une guerre entre les deux pays en 1982, après quoi l'Argentine n'a pu occupé les îles mais a refusé de reconnaître le règne de la Grande-Bretagne de cet archipel.

L'Argentine a récemment fait appel à l'ONU en signe de protestation contre l'augmentation de la présence militaire britannique près des îles disputées à l'approche du 30e anniversaire de la guerre qui a tué plus de 900 personnes.

La Grande-Bretagne a déclaré de son côté que les navires de guerre envoyés dans la région faisaient partis d'une opération de routine.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 12 février
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?