Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 12.02.2012 14h06
La Suisse assumera la présidence de l' OSCE en 2014

La Suisse assumera la présidence de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) en 2014, a annoncé vendredi le Département fédéral des affaires étrangères suisse (DFAE).

La Suisse avait déposé sa candidature conjointement avec la Serbie, qui sera à son tour présidente en 2015.

Selon Didier Burkhalter, chef du DFAE, "cette décision est une bonne nouvelle pour la Suisse. L'exercice de cette présidence s' inscrit précisément dans l' une des priorités stratégiques de notre politique étrangère : l' engagement en faveur de la stabilité en Europe et dans les régions limitrophes".

La présidence suisse compte renforcer le rôle de forum ouvert de l' OSCE en matière de questions liées à la sécurité en Europe. Le chef du DFAE relève qu' il s' agit d' un canal supplémentaire par lequel la Suisse pourra faire valoir ses compétences et son expérience dans le cadre de la politique internationale.

En décembre dernier, la Suisse et la Serbie avaient décidé de déposer une candidature commune pour la présidence de l' OSCE. Lors de la rencontre annuelle du Conseil des ministres de l' OSCE, organisée à Vilnius (Lituanie) le 7 décembre 2011, les ministres des affaires étrangères des 56 Etats participants ont soumis l' élection des Etats candidats à la présidence 2014 et 2015 à une "procédure silencieuse". La procédure silencieuse est arrivée vendredi à son terme sans qu' aucune opposition contre la candidature de la Suisse et de la Serbie n' ait été enregistrée. L'OSCE l'a confirmé aujourd'hui, a affirmé le DFAE.

Pour défendre sa sécurité, la Suisse a tout intérêt à ce que la paix soit maintenue en Europe, la Suisse est donc tributaire de la coopération internationale. Pour la Suisse, l' OSCE fournit une plate-forme essentielle, vu qu' elle regroupe pratiquement tous les Etats d' Europe, d' Amérique du Nord et d' Asie centrale. L' OSCE définit la sécurité non seulement d' un point de vue militaire et policier, mais elle tient aussi compte d' autres dimensions telles que les droits de l' homme, le respect de l' Etat de droit et la démocratie, ainsi que des aspects économiques et environnementaux, a indiqué le DFAE.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Nouvelles principales du 10 février
Sélection du Renminribao du 10 février
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?