Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 27.01.2012 14h10
Suisse : Réunion d'experts sur la restitution d'avoirs d'origine illicite dans le contexte du "Printemps Arabe"

Un séminaire international sur "le Printemps arabe et le recouvrement de fonds détournés : premiers enseignements tirés et perspectives" a réuni lundi et mardi à Lausanne en Suisse une quarantaine d'experts de l'entraide internationale et du recouvrement d'avoirs issus de quinze pays, pour aborder des questions relatives au recouvrement d'avoirs illégalement acquis par des personnes politiquement exposées liées aux bouleversements de 2011 dans le monde arabe, a annoncé mardi le Département fédéral des affaires étrangères suisse (DFAE).

Le DFAE a affirmé qu'il s'agissait de la sixième édition d'un séminaire organisé dans le cadre du "Processus de Lausanne" lancé en 2001 afin de favoriser le dialogue entre les pays touchés par la corruption et les pays récipiendaires de fonds d'origine illicite.

Les différentes parties du séminaire ont notamment pu évoquer la nécessité d'un renforcement de la coordination internationale en matière de restitution d'avoirs illicites.

A ce jour, la Suisse a restitué près de 1,7 milliard de francs suisses aux pays d'origine des fonds, plus que toutes les autres places financières comparables, a indiqué le DFAE.

Début 2011, la Suisse a été le premier pays à bloquer des fonds détenus par les anciens dirigeants égyptiens et tunisiens et leur entourage en vue de pouvoir restituer les avoirs d'origine illicite par le biais de l'entraide judiciaire et en coopération avec les Etats concernés, a précisé le DFAE.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Concours d'articles originaux sur le thème « le Quotidien du Peuple en ligne et moi »
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Prochaine visite en Chine de Mme Merkel
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?