Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 20.01.2012 08h41
L'Argentine rejette les propos du Premier ministre britannique sur les Malouines

Mercredi les dirigeants politiques argentins ont fermement rejeté les propos du Premier ministre britannique David Cameron, selon lesquels l'Argentine ferait preuve de "colonialisme" à l'égard des îles Malouines, un archipel situé au large de l'Argentine appelé "Malvinas" en Argentine et "Falklands" en Grande-Bretagne.

Mercredi dans la journée, M. Cameron a accusé le gouvernement argentin de tenir des propos de nature "colonialiste" sur ces îlots, qui sont au centre de décennies de querelles entre les deux pays.

Le ministre argentin des Affaires étrangères, Hector Timerman, a indiqué qu'au lieu de convoquer son conseil national de sécurité pour discuter de cette question, la Grande-Bretagne devrait faire appel au secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon et accepter les résolutions des Nations unies qui appellent à régler ce contentieux de manière pacifique par le dialogue.

Pour sa part, le ministre argentin de l'Intérieur, Florencio Randazzo, a qualifié le commentaire de M. Cameron de "particulièrement choquant".

La Grande-Bretagne doit respecter la résolution de l'ONU appelant à "discuter de la souveraineté des Malouines", bien que pour l'Argentine il n'y a aura pas de telles discussions parce que "les Malouines appartiennent à l'Argentine", a dit M. Randazzo.

De son côté, le ministre brésilien des Affaires étrangères, Antonio Patriota, a déclaré mercredi que l'Amérique latine et les Caraïbes soutenaient l'Argentine sur cette question territoriale.

Après un entretien avec le ministre britannique des Affaires étrangères William Hague en visite au Brésil, M. Patriota a indiqué que M. Hague savait que "le Brésil et l'Unasur [Union des nations sud-américaines] soutiennent la souveraineté de l'Argentine sur les Malouines".

Le Brésil soutient également les résolutions onusiennes appelant les deux pays à discuter de cette question, a ajouté M. Patriota.

L'Argentine a été vaincue par la Grande-Bretagne lors d'une guerre de 74 jours en 1982 liée au conflit de souveraineté sur ces îlots, qui sont situés dans l'Atlantique Sud au large de l'Argentine et sont très éloignés de la Grande-Bretagne.

Récemment, les tensions autour de ces îles ont ressurgi lorsque le Marché commun du sud (Mercosur) et le Chili ont soutenu l'Argentine en interdisant aux navires battant pavillon des Malouines d'accoster dans leurs ports.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Concours d'articles originaux sur le thème « le Quotidien du Peuple en ligne et moi »
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 19 janvier
Nouvelles principales du 19 janvier
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?