Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 19.01.2012 08h23
La BM revoit à la baisse la croissance mondiale en raison de la crise dans la zone euro

La Banque mondiale (BM) a revu à la baisse mardi ses prévisions pour le taux de croissance de l'économie mondiale en 2012, désormais estimé à 2,5%, contre 3,6% précédemment, dans un contexte de risques accrus liés à la crise dans la zone euro.

Les pays en développement doivent se préparer à de nouveaux risques, car les problèmes de la dette dans la zone euro et le fléchissement de la croissance dans plusieurs grandes économies émergentes assombrissent les perspectives pour la croissance mondiale, a estimé l'organisation basée à Washington dans son rapport nouvellement publié intitulé "Perspectives économiques mondiales pour 2012".

"L'économie mondiale est entrée dans une phase très difficile caractérisée par des risques de détérioration économique et par une certaine fragilité", indique le rapport.

La BM a prévu pour 2012 une croissance de 5,4% pour les pays en développement et de 1,4% pour les pays à revenus élevés, alors que ses estimations publiées en juin dernier étaient respectivement de 6,2% et 2,7%.

Pour 2013, on prévoit désormais une croissance mondiale de 3,1%, contre une estimation de 3,6% en juin dernier.

En ce qui concerne la zone euro, il est prévu qu'elle enregistre une contraction économique de 0,3% en 2012, avant de rebondir avec une croissance de 1,1% en 2013, à cause de la crise de la dette.

"Les turbulences financières créées par l'intensification de la crise de la dette en Europe se sont propagées à la fois aux pays en développement et à ceux à revenus élevés", souligne le rapport.

L'économie américaine devrait croître de 2,2% en 2012 et 2,4% en 2013, des estimations également inférieures à celles publiées en juin par la BM, qui prévoyait respectivement 2,9% et 2,7% pour les deux années à venir.

Les prévisions pour l'économie chinoise ont également été revues à 8,4% pour 2012 et 8,3% pour 2013, alors que les estimations précédentes s'établissaient à 8,7% et 8,8% respectivement.

"Les pays en développement doivent évaluer leurs vulnérabilités et se préparer à de nouveaux chocs, tant qu'il en est encore temps", a déclaré Justin Yifu Lin, économiste en chef de la BM et vice-président pour l'Economie du développement, dans un communiqué de la BM rendu public mardi.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Concours d'articles originaux sur le thème « le Quotidien du Peuple en ligne et moi »
Sélection du Renminribao du 18 janvier
Nouvelles principales du 18 janvier
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?