Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 05.01.2012 14h11
Le chef de la Ligue arabe affirme que la mission d'observation en Syrie va se poursuivre

Le chef de la Ligue arabe (LA) Nabil el-Arabi a rejeté mercredi un appel à retirer les observateurs de Syrie, indiquant que la mission se poursuivrait selon le protocole qui a été signé.

La Ligue arabe va évaluer la situation au vu du rapport qui sera remis par le Soudanais Mohamed Ahmed el-Dabi, le chef de la mission d'observation, a déclaré le secrétaire général de la LA dans un communiqué.

"Nous avons une mission spécifique d'un mois, susceptible d'être renouvelée, au cours de laquelle beaucoup de choses peuvent être accomplies, mais il nous faut d'abord évaluer la situation", a-t-il dit.

M. Dabi va retourner à la fin de la semaine au Caire, capitale de l'Egypte, pour remettre un rapport au comité ministériel de la LA chargé de la situation en Syrie.

Le Parlement arabe, un organe consultatif de la LA, s'est alarmé de la poursuite des violences en Syrie et c'est pourquoi il a appelé dimanche à un arrêt immédiat de la mission d'observation.

Le comité ministériel arabe qui suit la crise en Syrie se réunira dimanche au Caire. La rencontre était initialement prévue samedi mais la Ligue arabe a décidé mercredi de la reporter à dimanche pour avoir une participation plus large, a indiqué l'agence de presse officielle égyptienne MENA.

Ce comité ministériel est composé des ministres des Affaires étrangères du Qatar, d'Egypte, du Soudan, d'Algérie et d'Oman, ainsi que du secrétaire général de la LA, l'Egyptien M. Arabi.

La Syrie a signé le protocole d'observation de la Ligue arabe le 19 décembre 2011 au Caire suite à la menace de la LA de soumettre cette affaire au Conseil de sécurité de l'ONU.

Jusqu'ici, la LA a déployé environ 70 observateurs en Syrie. La première équipe d'observateurs envoyés en éclaireurs, dirigée par Samir Seif al-Yazal, assistant de M. Arabi, est rentrée dimanche dernier au Caire après une visite de dix jours à Damas.

M. Arabi a indiqué lundi que l'armée syrienne avait quitté les zones résidentielles et restait désormais cantonnée à la périphérie des villes, mais il a exhorté la Syrie à retirer tous les tireurs isolés qui sont encore embusqués dans les villes et il a appelé à un cessez-le-feu immédiat.

"Il reste encore des snipers sur le toit des bâtiments. La Syrie doit immédiatement faire cesser les tirs", a dit M. Arabi aux journalistes au Caire.

Le gouvernement syrien a affirmé que 2 000 militaires et personnels de sécurité avaient été tués au cours de la période de troubles, qui durent depuis neuf mois. De son côté, l'ONU a estimé que plus de 5 000 Syriens avaient été tués.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Concours d'articles originaux sur le thème « le Quotidien du Peuple en ligne et moi »
Nouvelles principales du 4 janvier
Sélection du Renminribao du 4 janvier
Faire de plus grands efforts pour pouvoir parvenir au niveau mondial des classes moyennes
Une nouvelle guerre froide pourrait-elle éclater?
Barack Obama joue à nouveau la carte anti-Chine