Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 04.01.2012 13h24
Les observateurs de la Ligue arabe poursuivent leur mission en Syrie

Les observateurs de la Ligue arabe (LA) envoyés en Syrie poursuivent leur mission pour le 7e jour consécutif dans les provinces les plus troublées du pays. Le Comité ministériel en charge du dossier syrien au sein de la LA doit quant à lui se réunir samedi pour examiner les premiers rapports sur la situation dans le pays.

Des observateurs se sont rendus dans les provinces de Homs (centre), Idlib (nord) et Daraa (sud), a précisé mardi l'agence de presse officielle SANA.

Plus tôt dans la journée, Afifi Abdul-Latif, un des observateurs, a déclaré au journal privé al-Watan que le gouvernement syrien était déterminé à mettre en oeuvre le plan de paix, ajoutant que ses collègues avaient accompli jusqu'ici 40 missions en Syrie.

"Nous avons vu ce que nous nous attendions à voir", a-t-il ajouté, précisant qu'il y avait maintenant 84 observateurs en Syrie.

Par ailleurs, la Ligue arabe a appelé mardi le Comité ministériel en charge de la crise syrienne à tenir une réunion urgente pour examiner le premier rapport soumis par la mission d'observateurs en Syrie, qui a commencé le 27 décembre dernier.

Cette réunion, qui doit se tenir samedi au siège de la Ligue arabe au Caire, devrait se pencher sur les récentes évolutions de la situation en Syrie et adopter de nouvelles mesures dans le cadre de l'initiative arabe, selon un communiqué de la LA.

Une nouvelle équipe de 14 observateurs est arrivée mardi à Damas pour se joindre à la mission déjà présente dans la capitale syrienne, et 6 autres doivent rejoindre Damas dans les prochaines heures, selon l'agence de presse officielle égyptienne MENA.

Lundi, le chef de la Ligue arabe Nabil al-Arabi a déclaré que l'armée syrienne s'était retirée des zones résidentielles dans les villes et était maintenant stationnée dans les banlieues. Il a appelé la Syrie à retirer tous les snipers des villes et à mettre immédiatement fin aux fusillades.

"Les observateurs de la Ligue ont visité six villes syriennes et a mis sur pied un centre d'opération pour suivre l'évolution de la situation en Syrie par le biais de la mission d'observation", a indiqué M. Arabi, ajoutant que l'organisation panarabe pourrait dans les jours à venir faire passer à 100 le nombre de ses observateurs en Syrie.

En novembre dernier, la Syrie a signé un plan de sortie de crise sous l'égide la Ligue arabe, selon lequel elle s'est engagée à arrêter tous les actes de violence et à libérer tous les prisonniers dans le pays.

Selon ce plan, quelque 150 observateurs devraient être dépêchés dans les hôpitaux, les prisons et les régions les plus agitées de Syrie afin de s'assurer que les autorités syriennes ont bel et bien mis en oeuvre l'initiative arabe.

Mardi, un "groupe terroriste armé a mené une opération de sabotage" contre un gazoduc situé près de la ville d'al-Rastan, dans le centre de la Syrie, lequel alimente deux centrales électriques, selon l'agence SANA.

Ce gazoduc, qui relie les gisements de gaz d'al-Rayan, dans la province de Homs, à la province centrale de Hama, a été coupé au moyen d'un engin explosif mardi à 09H00 heure locale, selon la même source, ajoutant que la déflagration n'avait pas fait de victime.

Au moins cinq gazoducs ont fait l'objet d'attaques depuis le début des troubles en Syrie à la mi-mars 2011. La Syrie a accusé des "saboteurs" d'être responsables de ces attaques.

Le gouvernement syrien a déclaré récemment que 2 000 membres de l'armée et des forces de sécurité avaient été tués au cours des troubles, tandis que les Nations unies ont estimé à 5 000 le nombre des victimes à travers le pays.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Concours d'articles originaux sur le thème « le Quotidien du Peuple en ligne et moi »
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Nouvelles principales du 31 décembre
Une envoyée spéciale du président chinois se rendra prochainement dans cinq pays d'Asie centrale
Une nouvelle guerre froide pourrait-elle éclater?
Barack Obama joue à nouveau la carte anti-Chine
Les dix années qui ont suivi l'adhésion de la Chine à l'OMC : mûrir et se développer tout en faisant face à toutes sortes de défis