Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 30.12.2011 12h51
Les Etats-Unis voient certains signes positifs en Syrie, mais les jugent insuffisants

Les Etats-Unis ont constaté certains signes positifs en Syrie où les observateurs de la Ligue arabe (AL) sont déployés, mais cela n'est pas suffisant, a déclaré jeudi une porte-parole du Département d'Etat américain.

"Nous avons vu quelques libérations de prisonniers, mais il apparaît que les activistes politiques les plus influents n'ont pas été relâchés. Et nous voulons aussi voir la Syrie ouverte à la presse", a indiqué la porte-parole du Département d'Etat, Victoria Nuland, lors d'un point de presse.

"Malheureusement, les violences se poursuivent et le régime syrien exerce toujours des violences contre son peuple, mais à certains endroits où les observateurs sont déployés, nous voyons certains signes positifs, mais pas suffisamment", a-t-elle affirmé.

Ce commentaire de Victoria Nuland fait suite à la visite des observateurs de la LA jeudi dans plusieurs localités de diverses provinces syriennes où ils ont rencontré de nombreuses personnes.

La Syrie a signé le protocole sur la mission d'observation de la Ligue arabe le 19 décembre dans la capitale égyptienne au Caire après que la Ligue arabe eut menacé de soumettre la question au Conseil de sécurité des Nations Unies.

Le premier groupe d'observateurs, comptant une cinquantaine de personnes, est arrivé lundi en Syrie et a commencé officiellement l'évaluation de terrain de la LA destinée à vérifier si Damas respecte le plan de paix arabe visant à mettre fin aux troubles qui perdurent depuis des mois dans le pays.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Concours d'articles originaux sur le thème « le Quotidien du Peuple en ligne et moi »
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Chine : Zhou Yongkang exhorte les avocats à jouer un rôle plus important pour l'équité et la justice sociale
Nouvelles principales du 29 décembre
Une nouvelle guerre froide pourrait-elle éclater?
Barack Obama joue à nouveau la carte anti-Chine
Les dix années qui ont suivi l'adhésion de la Chine à l'OMC : mûrir et se développer tout en faisant face à toutes sortes de défis