Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 08.12.2011 13h26
Les rumeurs de démission du président pakistanais réfutées

Le porte-parole du président pakistanais Asif Ali Zardari a dénoncé mercredi un article publié par un magazine américain dans lequel on pouvait lire que le président pourrait démissionner à cause de problèmes de santé.

"Le président Zardari est hospitalisé à Dubaï pour des tests médicaux comme cela était prévu. Les articles du média spéculant sur les activités et les engagements du président sont spéculatifs, imaginaires et faux", a déclaré le porte-parole de la présidence, Farhatullah Babar.

Dans un communiqué, le bureau du Premier ministre pakistanais a déclaré que le président Zardari était à Dubaï suite à des symptômes liés à ses problèmes de cœur.

"Après les premiers tests médicaux à Dubaï, les médecins ont déclaré que son état de santé était stable. Le président s'est rendu à Dubaï sur demande de ses enfants", a expliqué le communiqué après une réunion entre le Premier ministre et le fils du président Zardari, Bilawal Zardari Bhutto.

Le président restera sous observation et reprendra ses fonctions normales quand les médecins le diront, a poursuivi le communiqué.

Le président Zardari a quitté le Pakistan soudainement mardi, après s'être plaint de douleurs au niveau du cœur. Son témoignage devant une session conjointe du Parlement pakistanais sur le scandale du Memogate est désormais reporté, ont rapporté les médias locaux.

D'après le magazine Amerian Foreign Policy, citant un ancien responsable américain, M. Zardari avait eu "une attaque cardiaque légère" lundi soir et qu'il avait dû se rendre à Dubaï mardi. Le magazine a également indiqué qu'il pourrait subir une opération mercredi et pourrait démissionner à cause de son "état de santé".

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Concours d'articles originaux sur le thème « le Quotidien du Peuple en ligne et moi »
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Chine : lancement d'une ligne aérienne directe entre Beijing et Lhassa
Une nouvelle guerre froide pourrait-elle éclatée ?
Barack Obama joue à nouveau la carte anti-Chine
Les dix années qui ont suivi l'adhésion de la Chine à l'OMC : mûrir et se développer tout en faisant face à toutes sortes de défis