Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 08.12.2011 13h25
L'ambassade virtuelle des États-Unis en Iran bloquée : médias iraniens

L'Iran a bloqué le service d'ambassade sur le Web mis en place pour les Iraniens par le gouvernement des États-Unis, un jour seulement après son lancement officiel, a rapporté mercredi l'agence de presse locale Fars.

La secrétaire d'État américaine Hillary Clinton avait déclaré en octobre que son pays prévoyait d'ouvrir une ambassade virtuelle pour les Iraniens d'ici à la fin de l'année, afin de leur fournir un accès en ligne aux informations sur les États-Unis et les possibilités de visa ou d'enseignement qu'ils accordent.

Peu après ces déclarations de Mme Clinton, le Syndicat des étudiants iraniens avait fait voeu d'occuper l'ambassade virtuelle dès son lancement, comme l'avaient fait leurs prédécesseurs avec l' ambassade physique des États-Unis il y a 32 ans.

Le secrétaire du mouvement des étudiants Seyyed-Ali Mousavi a déclaré qu'ils ne permettraient pas aux États-Unis d'entrer en Iran.

Mercredi, le député iranien Hassan Ghafourifard a déclaré que le lancement de cette ambassade virtuelle visait à créer une division entre le peuple iranien et son gouvernement, selon le site Web de la chaîne de télévision étatique IRIB TV.

Les Iraniens ne sont pas intéressés par la perspective d'avoir quoi que ce soit à faire avec cette ambassade virtuelle, a déclaré M. Ghafourifard.

Dénonçant la création de cette ambassade virtuelle comme un complot contre l'Iran, M. Ghafourifard a déclaré que « la nation iranienne connaît et sait reconnaître les complots des États-Unis quelle que soit leur forme », selon IRIB.

Un autre député iranien, Heshmatollah Falahatpisheh, a déclaré mercredi à l'agence de presse locale Mehr que le lancement de cette ambassade virtuelle était « une sorte d'annonce publique pour attirer les espions (iraniens) vers les États-Unis ».

L'objectif d'établir cette ambassade virtuelle est d'exercer une pression politique sur l'Iran, a déclaré M. Falahatpisheh, qui dirige la commission des relations étrangères au sein du Parlement iranien.

Les États-Unis ont interrompu les relations diplomatiques avec l'Iran le 7 avril 1980, suite à un incident en 1979 dans lequel un groupe d'étudiants iraniens a envahi l'ambassade américaine et capturé une soixantaine de diplomates, dont 52 ont été gardés en captivité tout au long d'une crise des otages qui a duré 444 jours.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Concours d'articles originaux sur le thème « le Quotidien du Peuple en ligne et moi »
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Chine : lancement d'une ligne aérienne directe entre Beijing et Lhassa
Une nouvelle guerre froide pourrait-elle éclatée ?
Barack Obama joue à nouveau la carte anti-Chine
Les dix années qui ont suivi l'adhésion de la Chine à l'OMC : mûrir et se développer tout en faisant face à toutes sortes de défis